Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Trapani (Italie) : évasion massive du centre de rétention + double évasion à Gradisca
(Le 31 mai 2012)

Trapani (Italie) : évasion massive du centre de rétention + double évasion à Gradisca

Trapani Milo : encore une évasion massive du centre de rétention (CIE) de Trapani Milo, la troisième de l’année -à ce qu’on en sait-, après celle de février et les deux d’avril. En attendant les récits plus détaillés ou de confirmation, voilà ce que nous ont raconté des évadés. La nuit de dimanche à lundi, après avoir coupé les premiers grillages, les retenus ont commencé une émeute. Le scénario est toujours plus ou moins le même, avec des dizaines d’enfermés qui tentent de s’évader et renversent tout sur leur passage. Cette fois, ce sont plusieurs flics qui en ont fait les frais (plusieurs blessés, dont un gravement), et une de leur voiture. Au final, il semble qu’au moins une soixantaine de retenus soient libres à nouveau.

Gradisca d’Isonzo : aujourd’hui, nous avons appris que deux retenus se sont évadés, quelques semaines à peine la réouverture de ce centre (qui avait été totalement saccagé) à grands frais. Voilà le récit d’un journal local : "six immigrés ont lancé une révolte en montant sur le toit des chambres de la zone bleue. Puis ils en sont redescendus en en six endroits différents. Deux d’entre eux, Marocains, ont sauté sur une camionnette de l’armée [qui surveille les centres de rétention en Italie, NdT], puis de son toit se sont lancés au-delà du mur d’enceinte, réussissant à disparaître dans la campagne alentour".

Traduit par nos soins de l’italien de macerie @ Maggio 28, 2012

Suivant
Imprimer l'article