Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Val Susa : manif et affrontements, un chef de la Digos blessé
(Le 22 juillet 2012)

Italie. Une manifestation anti-TGV blesse un policier

AFP, dimanche 22 juillet 2012

Un responsable de la police italienne a été blessé samedi soir par un engin explosif lors de heurts avec des manifestants hostiles au projet de TGV Lyon-Turin dans le val de Suse, selon les autorités.

Giuseppe Petronzi, chef de la division des opérations spéciales de la police à Turin, a été hospitalisé pour des brûlures aux jambes.

Les incidents ont opposé devant un chantier des dizaines de militants du mouvement « No TAV » (« Non au TGV ») aux forces de l’ordre, qui ont tiré des cartouches de gaz lacrymogène.

Un trajet deux fois plus rapide

Les villageois du val de Suse, soutenus par une coalition de militants étrangers, se battent depuis des mois contre ce projet de 15 milliards d’euros signé entre la France et l’Italie en 2001. Le gouvernement fait valoir que la ligne ferroviaire à grande vitesse, qui réduira à quatre heures, soit près de la moitié de la durée actuelle, le temps de trajet entre Paris et Milan, est vital pour renforcer les liens entre le nord de l’Italie et le reste du continent européen.

Suivant
Imprimer l'article