Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Paris : émeute contre les keufs à Barbès, et double évasion
(Le 8 août 2012)

Paris : trois policiers blessés lors d’une intervention à Barbès

Le Parisien, 03/08/2012 à 19h53

Trois policiers ont été blessés jeudi soir près de la station de métro Barbès-Rochechouart, dans le XVIIIe arrondissement parisien, lors d’une intervention au cours de laquelle ils ont été « pris à partie » par une cinquantaine de personnes qui leur ont jeté des projectiles, selon une source policière.

Des policiers de la Direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP) ont interpellé vers 20 heures sur la voie publique deux présumés voleurs à la tire, soupçonnés d’avoir dérobé un téléphone portable dans le métro.

Une cinquantaine de personnes leur ont lancé « différents projectiles », dont des chaises, avant d’être dispersées par des renforts de police, d’après cette source.

Des rapports et procès-verbaux (PV) de police, qu’a pu lire l’AFP, font état de « l’extrême agressivité » de ces personnes, précisant que les deux présumés voleurs ont « ameuté » la foule et ont pu s’enfuir, l’un étant menotté. Ces rapports font également état de « plusieurs centaines d’individus » regroupés lors des incidents dans la rue.

Des projectiles les plus divers lancés sur les forces de l’ordre

« Manches de bois, bouteilles en verre », « tables, morceaux de palettes de bois » ont été « lancés de toutes parts » sur les policiers, selon ces documents. Une « foule hostile » qui s’en est aussi prise à un véhicule de police sur lequel ont été lancés des « haltères » et des « pavés ».

Trois policiers ont été blessés lors de ces affrontements, a dit la source policière. L’un a été admis en observation à l’hôpital tandis que les deux autres ont obtenu une dizaine de jours d’ITT (incapacité temporaire totale), a-t-elle ajouté. Une enquête a été ouverte.

Suivant
Imprimer l'article