Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bruxelles - Bagarres, attaques et guet-apens contre la police bruxelloise
(Le 10 août 2012)

Bruxelles - Deux guet-apens contre la police à Anderlecht

Le week-end fut mouvementé à Anderlecht pour les policiers de la zone Midi. Ils ont été attaqués à deux reprises.

ANDERLECHT Primo, une patrouille fut appelée dimanche sur le coup de 2 heures du matin pour un suspect affairé à forcer une porte, rue de Goujons... Sur place, rien à signaler, mais en regagnant leur véhicule, les deux policiers sont pris à partie par deux individus. Ces derniers ne se privent pas de les insulter gratuitement et les policiers procèdent donc à leur contrôle, à hauteur du square des Martyrs Juifs.

Un contrôle qui virera rapidement à l’échauffourée après qu’un attroupement se soit illico formé autour des policiers. Les deux suspects, âgés de 17 et 20 ans, sont alors interpellés pour rébellion non armée et incitation à l’émeute avant de se voir relaxés dans le courant de la journée.

Lorsque les policiers quittent les lieux, l’un des pavés jetés sur leur véhicule brisera la vitre côté passager et blessera l’un des policiers. La victime saignait abondamment et a d’ailleurs perdu connaissance. Emmené aux urgences, le policier y a été hospitalisé pour 24 heures et subit une incapacité de travail de 7 jours. Le lanceur de pavé(s) n’a quant à lui pas pu être interpellé.

Secundo, une autre patrouille fut requise ce lundi sur le coup de minuit et demi pour une voiture en feu square Albert 1er, toujours sur Anderlecht, sur les voies du tram. Arrivés rue Van Lint, les policiers aperçoivent un véhicule en flammes mais reçoivent au même moment une volée de pierres sur leur véhicule.

Comprenant qu’ils ont été attirés dans un guet-apens, ceux-ci appellent du renfort. A nouveau, pierres mais aussi un cocktail Molotov seront jetés sur leurs véhicules. Bilan de l’intervention ? Trois véhicules endommagés mais encore... après ratissage du quartier, 22 cocktails Molotov prêts à l’emploi mis au jour. Aucune interpellation n’a néanmoins pu avoir lieu pour ces derniers faits, confirme Marie Verbeke, porte-parole de la zone de police Midi.

6/8/2012 http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/article/403905/des-policiers-de-la-zone-midi-attires-dans-un-guet-apens-a-deux-reprises.html


Bruxelles - Un contrôle policier frôle l’émeute (bis)

BRUXELLES - Un contrôle de véhicule effectué dans la nuit de samedi à dimanche à Etterbeek, a dégénéré en échauffourées à l’encontre de policiers de la zone Montgomery. Six policiers ont été blessés, a indiqué dimanche le parquet de Bruxelles. Selon la justice, trois individus majeurs ont été mis à la disposition du parquet pour menace verbale et coups et blessures volontaires à l’encontre de policiers. Un placement en centre fermé a été demandé pour un mineur de 17 ans pour menace de mort, rébellion et outrage. Les quatre individus ont été libérés par le Parquet. Deux policiers ont aperçu vers 23h40 une Renault Clio qui zigzaguait dans la chaussée de Wavre avec quatre personnes à son bord. Ils ont interpellé le véhicule et son chauffeur a expliqué avoir consommé du cannabis. Lors du contrôle d’identité, une seconde patrouille est venue en renfort. Un attroupement d’une dizaine de jeunes s’est alors formé à l’angle des rues Général Henry et Général Fivé pour protester contre le contrôle et menacer de mort les policiers. Ils se sont ensuite rapprochés du véhicule et les policiers ont sorti leurs matraques pour les repousser. Un des jeunes a donné un coup de pied à un policier. Deux personnes ont finalement été interpellées et emmenées au commissariat. Les jeunes sont ensuite venus protester devant le commissariat où ils ont à nouveau menacé de mort les policiers. Le mineur qui se trouvait à l’intérieur du commissariat s’est battu avec des policiers. L’un d’entre eux est en incapacité de travail pour cinq jours.

5/8/2012 http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/article/403827/etterbeek-six-policiers-blesses-lors-d-un-controle-de-vehicule.html


Bruxelles - Reconnais ton ennemi

BRUXELLES - Jeudi dernier, aux alentours de 11 h en matinée, Alil emprunte avec son cyclomoteur 50 cc un sens interdit - rue Gineste à Saint-Josse en direction de la place Saint Lazare - et se retrouve face à un véhicule. À son bord, un policier de la zone Nord, âgé de 37 ans, qui s’apprête à prendre son service. Alil invective illico notre policier - qui circule, lui, dans le bon sens... “Tu as voulu me tuer, sale fils de pute. Tu m’as foncé dessus sale fils de pute...” Le policier ne perd pas son sang-froid et lui rétorque qu’il est en sens interdit, qu’il roule comme un fou et qu’il est en tort. Alil identifie sa victime comme un policier : “Toi, tu es un flic !” Le policier confirme à Alil que son information est exacte et jette un coup d’œil vers l’arrière de son scooter en espérant pouvoir relever sa plaque. “Pas de chance, il n’a pas de plaque mais je vais m’arrêter” , le nargue Alil. Le jeune descend de son cyclo et résume la situation telle qu’il la conçoit : “T’es même pas en uniforme, tu n’as rien à me dire, t’as voulu me tuer...” Notre policier tente alors d’appeler du renfort mais Alil décide de ne pas s’éterniser. Le policier lui pose alors la main sur l’avant-bras pour lui signifier d’attendre les renforts et reçoit en retour trois coups de poing au visage. Comme à l’accoutumée, un attroupement s’est formé : les curieux demandent à Alil de se “calmer” et au policier de le “laisser tranquille” ...

5/8/2012 http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/403972/alil-n-a-pas-encore-l-habitude-de-frapper-du-policier.html

— -

Vilvorde - Un contrôle policier frole l’émeute

VILVORDE - A deux pas de la gare de Vilvorde, un contrôle policier a mal tourné en soirée. « En procédant à un contrôle pour des agissements suspects, une altercation a éclaté entre un groupe de jeunes et des policiers. Un policier a été blessé à la tête et est actuellement hospitalisé », indiquait mercredi soir Marc Van Asch, bourgmestre de Vilvorde. Selon des témoins présents au moment de l’interpellation du jeune (voir illustration), ce dernier, âgé d’une vingtaine d’années, se serait fait brutalement interpeller - matraques à l’appui - après avoir dit un mot de travers aux policiers qui auraient eu l’intention d’interpeller des mineurs. Un premier incident qui s’était produit mercredi aux alentours de 20h30 dans l’enceinte du parc Hanssens à Vilvorde. La police locale de Vilvorde n’avait pas souhaité commenter hier ces informations. Mais cette dernière a néanmoins communiquer en la matière ce jeudi. « Le contrôle a eu lieu parce qu’une patrouille a remarqué la présence d’un jeune qui portait un foulard devant le visage », indique ce jeudi la police locale par voie de communiqué. Les policiers expliquent avoir ensuite été encerclés par une trentaine de jeunes qui les filmaient avec leurs téléphones portables et leur crachaient dessus. Le suspect, qu’ils voulaient contrôler, s’y opposait et ce jeune homme d’une vingtaine d’années a pris l’un des policiers à la gorge, selon la police locale de Vilvorde. Résultat ? Deux arrestations administratives et deux arrestations judiciaires de jeunes pour avoir frappé des policiers. Même si le calme était revenu aux alentours de 21 heures, des jeunes ont par après brisé les vitres de onze voitures aux alentours de 1 heures du matin ce jeudi dans la Tuchthuisstraat. Deux interpellations ont encore eu lieu pour ces actes de vandalisme et deux jeunes qui se baladaient avec de l’essence ont encore été interpellés dans le parc Hanssens au même moment. Bilan total ? Trois policiers sont actuellement en incapacité de travail et six jeunes ont été mis à disposition du parquet de Bruxelles, libérés quelques heures plus tard.

2/8/2012 http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/article/403588/trois-policiers-blesses-et-six-jeunes-interpelles-a-vilvorde-a-la-suite-d-une-echauffouree.html

Suivant
Imprimer l'article