Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Castres : pas d’oeil, pas de terroriste d’Etat !
(Le 9 septembre 2012)

Bagarre générale à Castres : un militaire a perdu l’usage d’un oeil

AFP 09.09.2012, 19h08

De violentes bagarres ont opposé des militaires et des jeunes, dans la nuit de vendredi à samedi, en marge d’une fête locale à Castres. Bilan : un blessé grave - un soldat qui a perdu l’usage d’un oeil - et deux interpellations. C’est une véritable bataille rangée qui s’est déroulée vers 1h30 du matin samedi sous les yeux des noctambules incrédules dans les rues de la sous-préfecture du Tarn.

Une trentaine de soldats du 8e Régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa) et autant de jeunes se sont battus avec une rare violence.(...)

Les coups sont rapidement partis entre les deux camps, l’alcool n’aidant pas à calmer les esprits. D’autres militaires et d’autres jeunes sont arrivés en renfort, faisant virer la bagarre en affrontement général sur la grande place du centre de Castres.

Un militaire blessé à l’oeil par un tesson de bouteille

Tandis que les participants à la fête se réfugiaient où ils pouvaient, les forces de l’ordre sont intervenues et ont tiré des balles en caoutchouc et utilisé les gaz lacrymogènes pour séparer les opposants. Elles n’ont pu empêcher des rixes sporadiques à tous les coins de rue. « On a vu des groupes de gens courir les uns après les autres, certains avaient des barres de fer à la main », raconte un témoin sur le site de ladepeche.fr.

Un militaire de 21 ans a ainsi été grièvement blessé à un oeil par un tesson de bouteille. Il a perdu l’usage de son oeil malgré une opération. « Un de mes jeunes a été blessé à l’oeil par un tesson de bouteille », a déclaré le colonel Chasboeuf à une correspondante de l’AFP. Hospitalisé à Toulouse, « il a perdu son oeil droit. Désormais à 21 ans, il ne peut plus exercer son métier, il ne sera plus parachutiste, plus militaire », a-t-il dit.

Les policiers ont interpellé sur place deux jeunes âgés d’une vingtaine d’années. L’un serait l’auteur de coups de poings sur la victime et le deuxième est suspecté d’être l’auteur du coup de tesson de bouteille. Ils ont été placés en garde à vue.

Les forces de l’ordre sont restées mobilisées dans la nuit de samedi à dimanche afin d’éviter toute représaille ou tout nouveaux débordements. Le commandant du 8e RPIMa de Castres a limité les quartiers libres et donné des consignes de prudence.

Suivant
Imprimer l'article