Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Brèves belges d’octobre 2012
(Le 16 octobre 2012)

Louvain - Un prisonnier brûle sa cellule

LOUVAIN - Un prisonnier a bouté le feu à sa cellule. L’aile de soixante prisonniers a été évacué. Personne n’a été blessé. La cellule a été détruite.

15/10/2012

— -

Bruxelles - Alerte à la bombe au Palais de Justice

BRUXELLES - L’alerte à la bombe a été levée, lundi en fin de matinée, au palais de justice de Bruxelles. Les agents de sécurité sont toutefois toujours occupés à fouiller le bâtiment à la recherche de l’éventuel colis suspect.
Le palais n’avait pas été évacué mais les GSM avaient dû être complètement éteints dans les salles d’audience, lundi matin. Cette mesure a été levée en fin de matinée. Le palais n’est plus en état d’alerte mais les agents de sécurité continuent de patrouiller dans le vaste bâtiment, où cas où un colis suspect serait effectivement retrouvé.
L’alerte avait été déclenchée suite à un appel reçu. L’information mentionnait un colis suspect déposé à l’intérieur du palais de justice.

15/10/2012

— -

Louvain - Le bureau du NVA endommagé

LOUVAIN - Des individus ont endommagé la façade du bureau de la locale N-VA, le parti nationaliste flamand, situé sur la Ladeuzeplein à Louvain, dans la nuit de vendredi à samedi. Ils y ont inscrit le message “De kracht van... verarming” (“La force de... L’appauvrissement”), en référence au slogan de campagne du parti flamand “De kracht van verandering” (“La force du changement”). “De kracht” était écrit à la peinture rouge tandis que “verarming” était écrit en marron sur fond jaune. Le bureau local du parti a déposé plainte contre X auprès de la police.

13/10/2012
www.dhnet.be

— -

Waremme - Entrepôt de voitures de luxe incendié

WAREMME - Les pompiers de Waremme ont été appelés mardi matin vers 03H50 dans la rue Edmond Leburton, à Lantremange, où un entrepôt a pris feu. Dans le bâtiment se trouvent notamment des voitures de collection et des voitures de luxe. Il n’y a pas eu de blessé. Les pompiers se trouvaient toujours sur les lieux mardi vers 07H00. Il s’agit d’un incendie criminel. Le montant des dégâts s’élève à plus de 250 000 euros.

9/10/2012

— -

Tournai - Prise d’otage à la prison

TOURNAI - Les gardiens de la prison de Tournai sont en grève jusqu’à mardi prochain. La raison, l’agression d’un de leur collègue hier après-midi lors d’une tentative d’évasion avec prise d’otage. Ils rencontreront lundi leur direction pour réclamer 10 agents de plus et le début de travaux prévus mais pas encore commencés.

La prise d’otage fut courte, mais c’en est trop pour les agents pénitentiaires de Tournai. Geoffrey Dewaele raconte au micro d’Aurélie Henneton comment il est parvenu à maitriser le détenu qui le prenait en otage : "J’ai voulu résoudre un problème avec un détenu qui est tout à fait calme habituellement. Il a voulu aller voir son solde de téléphone. Je n’ai pas eu le temps de me retourner qu’il a commencé à m’étrangler et j’ai senti une pression sur le cou. C’était une arme artisanale. Là on a fait quelques pas et quand il a voulu descendre les escaliers, j’ai décidé qu’il n’irait pas plus loin. J’ai utilisé les méthodes qu’on m’a apprises en gestion de conflit il y a quelques mois. J’ai baissé le menton, j’ai essayé de l’attraper au niveau génital, je lui ai retiré le bras gauche et je l’ai plaqué contre la rambarde. Et après mes collègues sont intervenus."

Trois agents blessés

C’est arrivé peu avant 15 heures, vendredi, dans l’aile des prisonniers en détention préventive. L’homme était incarcéré pour des faits de violence. Il a confectionné une arme à l’aide d’une brosse à dents avec des lames de rasoir. L’agent pénitentiaire a été légèrement coupé à hauteur du cou et hospitalisé. Au total, 3 gardiens ont été blessés et d’autres sont sous le choc.

Manque de personnel, infrastructure non adaptée Pour les syndicats, cette prison n’est pas adaptée aux détenus violents et elle manque cruellement de personnel. "Des preneurs d’otages ou des évadeurs, on en a de plus en plus dans nos murs et on n’a pas l’infrastructure pour accueillir ce genre de personnage. On demande simplement de pouvoir travailler dans des conditions décentes", explique Laurent Wagon, délégue CGSP.

Les revendications des syndicats

L’action de grève durera jusque mardi prochain. Les syndicats réclament plus de sécurité avec une amélioration de l’infrastructure, Plus de personnel, avec un remplissage du cadre. Actuellement, la prison de Tournai accueille 240 détenus. Alors que le cadre est fixé à 147 agents, 138 surveillants travaillent en trois postes. Il manque donc 10 agents. Et enfin, réaliser les travaux promis pour l’entretien de la prison. Jusqu’à mardi, des policiers assurent un service minimum dans l’établissement.

6/10/2012

— -

Lantin - Un autre prisonnier s’évade du fourgon

BRUXELLES Un homme s’est évadé mardi du fourgon cellulaire qui l’emmenait à la prison de Lantin. L’individu, appréhendé mardi lors d’une perquisition menée à son domicile rue de Campine à Liège, avait été placé sous mandat d’arrêt en fin de journée. Alors que le fourgon cellulaire l’emmenait à la prison de Lantin, l’individu a réussi à briser une vitre et à faire stopper le véhicule qui roulait chaussée de Tongres à Rocourt.

Il a alors forcé la porte, porté des coups à un des policiers qui tentait de le retenir et a pu prendre la fuite. Les recherches effectuées n’ont donné aucun résultat jusqu’à présent.

9/10/2012

— -

Bruxelles - Un prisonnier s’évade du fourgon

SAINT-GILLES - Un détenu s’est évadé vendredi vers 17h30 lors de son transfert vers la prison de Saint-Gilles. L’homme est activement recherché.
Un homme placé sous mandat vendredi s’est évadé lors de son transfert vers la prison de Saint-Gilles, vers 17h30, a indiqué la porte-parole de la police de la zone de Bruxelles-Midi, Marie Verbeke. Il a légèrement blessé une policière lors de son évasion. L’homme, activement recherché, a été signalé internationalement. L’homme était transféré en camionnette par la police fédérale depuis le palais de Justice de Bruxelles. Un policier conduisait le véhicule et une policière était au côté du détenu à l’arrière.
Devant l’entrée de la prison de Saint-Gilles, l’homme a frappé la policière et a réussi à ouvrir la porte coulissante de la camionnette. Il a alors pris la fuite. Légèrement blessée, la policière a été emmenée à l’hôpital pour examen.
Une enquête sur les circonstances de l’évasion a été ouverte. L’hélicoptère de la police fédérale, des chiens pisteurs et des patrouilles ont été réquisitionnés pour ratisser différentes zones. L’évadé a été signalé internationalement.

6/10/2012

— -

Bruxelles - Méga panne électrique sur la capitale

Rarissime, Bruxelles victime d’un choc électrique complet BRUXELLES De nombreux foyers et entreprises ont été plongés dans le noir ce matin à Bruxelles et en périphérie. Puis tout s’est rallumé. Certains ont été coupés quelques secondes, d’autres jusqu’à dix minutes.

Le gestionnaire de réseau électrique Elia confirme la coupure générale de ce matin. “Nous avons eu un incident au poste de Brueghel (installé derrière Grand-Bigard), actuellement en grosse rénovation”, avance la porte-parole d’Elia Axelle Pollet.

“On ne connaît pas la cause de l’incident. Cela a entraîné des coupures de ligne brèves mais réelles. Ces lignes alimentent les transformateurs. Certains quartiers ont été coupés entre 2 et 10 minutes.” Un quart du poste haute tension a été mis hors tension. Ces micro coupures d’électricité auraient eu lieu dans de très nombreux foyers.

Ce matin peu avant 9 h, le bâtiment Portalis - qui abrite une partie de l’appareil judiciaire bruxellois (cabinets des juges d’instruction, parquet...) - était privé d’électricité pendant plus d’une heure ! Les ascenseurs sont en panne, certains téléphones également, des accès sécurisés sont bloqués et rendus inaccessibles. “La situation, accueillie avec humour, provoque les commentaires en tous sens, notamment sur les factures d’électricité que le ministère aurait négligé de payer”, s’amuse un témoin place Poelaert.

La gare de Bruxelles Luxembourg a également été plongée dans le noir. Le bâtiment de la Creg a été soumis à ce choc électrique tandis que le siège de RTL-Tvi fonctionne sur le réseau de secours. Les équipes rédactionnelles des sites web de la DH et de La Libre ont elles aussi été touchées.

D’après Sibelga, l’ensemble de la région bruxelloise a été touché par ce choc électrique. “Ce n’est pas une micro coupure, cela a duré quelques secondes. Mais pour les clients qui ont des infrastructures électriques à haute tension non équipées de déclenchement automatique, il est possible que les disjoncteurs aient sauté et qu’ils soient passés en mode sécurité”, commente Pierre Massart, porte-parole de Sibelga. “Cet incident est rarissime. De mémoire, Bruxelles n’a pas connu ce genre de situation depuis une dizaine d’années.”

02/10/2012

— -

Bruxelles - Des centaines de fonctionnaires sans emplois à cause de la coupure d’électricité

Un incident dans une cabine de haute tension à Bruxelles, 500 fonctionnaires du service flamand des taxes ont pu retourner à la maison. 400 autres fonctionnaires ont subi des problèmes également. La coupure d’électricité dans le bâtiment Ellips, près de la gare du Nord, a été découverte tôt le matin par les premiers employés. Tous les ordinateurs, serveurs, éclairage, escalators, etc ne fonctionnaient plus. D’autres services du gouvernement flamand ont également été touchés, car le département Finances et Budget dans le bâtiment Phoenix, un peu plus loin, utilisent les mêmes serveurs du bâtiment Ellips.

27/09/2012


PAIFVE - Un détenu met le feu et blesse quatre gardiens

Un détenu au centre de défense sociale de Paifve âgé d’une trentaine d’années a piqué une véritable crise, ce mardi peu avant 18 h. Il a bouté le feu à la literie de sa chambre-cellule. L’alerte incendie a été déclenchée et les services d’urgence ont été dépêchés dans l’aile de l’établissement envahie par les fumées. L’incendie a été rapidement éteint avant que le feu ne s’étende à d’autres pièces. Quant au détenu, il a été maîtrisé par les gardiens de l’établissement.
Leur intervention n’a cependant pas été de tout repos. Déchaîné, le détenu s’en est en effet pris à ceux qui voulaient l’entraîner vers une autre chambre. Une bagarre a éclaté au cours de laquelle un couteau aurait été utilisé par le trentenaire. Quatre gardiens ont été blessés lors de cette intervention et ont dû être hospitalisés à la Citadelle. Après examen, l’état de santé des blessés n’inspirerait aucune inquiétude. Une enquête a été ouverte pour déterminer, notamment, comment le détenu est entré en possession d’un couteau.

26.09.2012 http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml ?id=1293942

— 

Anvers - Policier blessé lors d’un gala de boxe

Un policier a été frappé par un spectateur du gala. Le nez cassé, le policier sera incapable de reprendre le travail pendant 16 jours. Le fan de boxe avait bu et à l’arrivée des flics pour le sortir, il refusait de quitter la salle.

22.09.2012

— -

Malines - Caméra de reconnaissance de plaques d’immatriculation endommagée

La lentille de la caméra de surveillance dans le centre ville a été salie. C’est la première fois que la caméra se fait saboter. Celui qui traverse sa vue sans permis doit payer une amende de 50 euros. La police locale et le labo de la police fédérale judiciaire sont venus pour retrouver des indices.

21/09/2012

— -

Anvers - L’incinérateur paralysé par un incendie de l’alimentation électrique

ANVERS - L’incinérateur d’INDAVER à Lillo, dans la zone portuaire d’Anvers, a été paralysé pendant quelques jours par un incendie dans une cabine de haute tension, alimentant cette usine de la mort. L’origine de l’incendie reste inconnue.

15/9/2012

— -

Bruxelles - Les rues ne sont pas sans risque pour certains...

FOREST - Le présidente du MR bruxelles et chef de groupe au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Françoise Bertieaux et sa collaboratrice ont été victimes d’un sac-jacking, jeudi soir à Forest, alors qu’elles se rendaient vers un congrès politique du MR organisé au Wild Gallery, non loin de la gare du Midi.

(20/9/2012)

— -

Andenne - Des prisonniers bloquent le préau

ANDENNE - Quelques dizaines de prisonniers ont refusé de réintégrer leurs cellules après la promenade, dénonçant le régime actuel en vigueur à la prison d’Andenne. Après quelques heures, les gardiens les ont forcés à rentrer. (15/9/2012)

TURNHOUT - Un prisonnier qui s’est vu refuser de faire un coup de fil, a pris à partie deux gardiens qui ont été blessés. Le prisonnier a été inculpé de coups et blessures. (15/9/2012)

Suivant
Imprimer l'article