Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Vigneux (Essonne) : la BAC dégagée à coups de pierres et de matraque
(Le 21 octobre 2012)

Vigneux : trois policiers blessés après été avoir pris à partie

Le Parisien, 21.10.2012, 19h20

Pris à partie par une trentaine de personnes dans une cité de Vigneux (Essonne), trois policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) de Draveil ont été légèrement blessés dimanche après-midi, alors qu’ils poursuivaient deux hommes suspectés d’effraction.

Dans un quartier touché par la recrudescence de cambriolages, les policiers souhaitaient, vers 15 heures, contrôler deux individus « au comportement suspect », selon la police.

Ces derniers ont alors pris la fuite en direction du quartier sensible de la Croix-Blanche à Vigneux. Arrivés dans la cité, les policiers ont été pris à partie et molestés par une trentaine de personnes armées de pierres et de bâtons.

Un policier frappé à l’aide d’une matraque télescopique

Les policiers ont dû fait usage d’une grenade de désencerclement et d’un tir de gomme-cogne (flashball) pour se dégager, a rapporté cette même source. Leur véhicule a également été dégradé. Après l’arrivée de renforts, le quartier a retrouvé son calme, a indiqué la police qui n’avait encore procédé à aucune interpellation en fin d’après-midi.

Soignés aux urgences de l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), les fonctionnaires de police souffrent, pour l’un, d’une plaie saignante au cuir chevelu et de douleurs aux cervicales pour les deux autres. Selon une source syndicale, le policier touché à la tête, a été frappé à l’aide d’une matraque télescopique.

L’enquête a été confiée à la brigade de sûreté urbaine (BSU) de Draveil.

Suivant
Imprimer l'article