Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Loches (Indre-et-Loire) : saboter la rentrée scolaire
(Le 17 novembre 2012)

Loches : Vingt et un cars vandalisés en moins d’une heure

La Nouvelle République, 14/11/2012 05:38

Loches. Dimanche, la totalité des véhicules de la société Keolis garés sur le site de la zone de Vauzelles a été dégradée. Une première à Loches.

Dimanche, à 17 h 30, tout était encore normal. « Comme c’était une veille de rentrée scolaire, nos chauffeurs aiment bien passer pour démarrer leur car et vérifier que tout fonctionne », commente Franck Eudeline, directeur de Keolis Touraine. A 17 h 30, ce 11 novembre, l’un d’entre eux quitte le site de l’entreprise sur la zone de Vauzelles à Loches  : tout est en ordre. A 18 h 30, l’un de ses collègues arrive et découvre l’étendue des dégâts.

60.000 € de préjudice

En moins d’une heure, donc, 21 cars, soit la totalité des véhicules garés sur le parking, ont été vandalisés. « Une à deux vitres par car ont été brisées », raconte le dirigeant de la société de transport public de voyageurs. Des tachygraphes, qui mesurent le temps de conduite des chauffeurs, ont également été détruits. Franck Eudeline évalue le préjudice à 60.000 €. Keolis a bien évidemment déposé plainte  : « C’est un acte très sérieux ». Lundi matin, l’entreprise de transports a eu recours à ses cars de réserve pour pouvoir assurer la rentrée des élèves. Le site lochois de Keolis ne dispose pas de caméras de surveillance, une éventualité écartée par le dirigeant de cette société. « Depuis cinq ans et demi que je suis en poste, c’est la première fois que cela nous arrive, que ce soit sur notre site de Saint-Pierre-des-Corps ou de Loches », conclut Franck Eudeline.

Suivant
Imprimer l'article