Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Belgique : quelques brèves sur les prisons
(Le 3 décembre 2012)

Deux évasions de Saint-Gilles

belga, 26/11/2012

BRUXELLES - Un homme s’est échappé dimanche de la prison de Saint-Gilles. Une évasion sans la moindre violence mais pour le moins insolite. Le détenu a profité de la visite de son frère pour se faire la malle, en plein jour et par la grande porte. Une enquête administrative interne a été ouverte.
Le détenu, âgé de 23 ans, s’est échappé samedi après-midi aux environs de 14h30. Il est même sorti par la porte principale, en toute simplicité. Il a profité de la visite de son frère pour prendre la poudre d’escampette.
Comme dans les mauvais films, il a tout simplement échangé ses vêtements avec son frère qui a pris sa place dans sa cellule alors que lui a pu sortir de la prison sans être inquiété. Il devait apparemment rester en prison jusqu’en 2022.
A Saint-Gilles, c’est la deuxième évasion en une semaine. Mardi dernier, un détenu bénéficiant d’un régime d’enfermement limité s’était déjà enfui par la grande porte. Il avait prétexté avoir oublié son portefeuille dans sa voiture et une fois sur le trottoir, il avait tout simplement couru pour fausser compagnie au gardien qui l’accompagnait.


Deux détenus s’évadent de Marneffe

Belga, 19/11/2012

Deux détenus se sont évadés lundi matin de la prison de Marneffe, a-t-on appris de source syndicale. Ils sont toujours activement recherchés.
La double évasion s’est déroulée lundi vers 8h. Les deux détenus étaient attendus dans une voiture à l’extérieur de la prison par un comparse. Ils ont sauté par une fenêtre du premier étage du bâtiment. L’un des détenus a pu rejoindre la voiture. L’autre a pris la fuite à travers champs.
Le parquet de Huy a été avisé de cette double évasion par la police qui, dans un premier temps, a voulu faire ratisser la zone par un hélicoptère. "Le brouillard n’a pas permis d’effectuer cette recherche", explique Didier David, le substitut de garde au parquet de Huy. Des maîtres chiens ont été envoyés sur place. Les deux détenus n’ont pas été retrouvés.
La prison de Marneffe est un centre semi-ouvert qui accueille des détenus peu dangereux ou qui arrivent en fin de peine.


Incendie à la prison de Louvain

Indy Bruxelles, 18/11/2012

Témoignage depuis la prison de Louvain, informations tues par les médias

27/10/2012

"La semaine passée, le mardi (23 ou 16 octobre), quelqu’un a de nouveau mis sa cellule en feu. Je ne connais pas la raison exacte, mais en tout cas, ça s’est passé après un entretien avec la direction. Je ne sais pas ce qui a été dit, mais ça a dû être bien chaud. Tout l’aile (D) a été évacué et on a dû attendre 30 minutes sur le préau, avant que l’ail soit débarassé de la fumée. La personne qui a foutu le feu a été arrêté par les flics, dans le cachot."

“A Audenarde, il y a un peu plus d’une semaine, il y a aussi eu une altercation entre un détenu et plusieurs matons. Un des matons a été attaqué avec un rasoir de type gilette, cela fait plus d’une semaine que le maton n’est plus retourné faire son sale boulot. Une dizaine de matons sont intervenus et ont attaqué le détenu, ils l’ont roué de coups. Il a maintenant dû subir une douzaine de points de sutures. Le détenu a fait plusieurs jours de cachot.

Cela s’est évidemment tû dans les médias, comme toutes les autres hostilités envers les matons, ainsi que les dures représailles que subissent les détenus.

Feu à toutes les prisons !!!”


Bruges : Juge de la jeunesse attaqué

Un jeune homme menotté a attaqué le juge de la jeunesse qui venait de prononcer une peine contre lui. La police est intervenue et l’a emmené à la prison pour mineurs à Ruiselede.

16/11/2012

Suivant
Imprimer l'article

  Lire les "Nouvelles à faire sauter les murs" n°3 (1er décembre)
PDF - 400 ko
  Lire les "Nouvelles à faire sauter les murs" n°2 (26 novembre)
PDF - 403.1 ko