Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Mexique : lettre du compagnon Mario López ("Tripa") à sa sortie de prison
(Le 6 janvier 2013)

Mexique : lettre du compagnon Mario López ("Tripa") à sa sortie de prison

[Le 13 août 2012, nous avions fait un point complet avec de nombreuses traductions de l’espagnol (voir ici), sur la situation du compagnon anarchiste mexicain Mario Antonio López Hernandez ("Tripa"), blessé lors de l’explosion le 26 juin dernier d’un engin qu’il s’apprêtait à déposer contre un parti de gôche (c’était les élections au Mexique), puis incarcéré. C’est avec joie que nous apprenons qu’il vient de sortir de zonz. Voici sa première lettre]

Traduit de l’italien de contrainfo, January 3rd, 2013

Salut à tous !
Compagnons, après 6 mois à peine, j’ai pu sortir de prison, ce qui n’aurait pas été possible sans la solidarité et l’appui de vous tous. A la fin, comme cela a déjà été écrit, une loi des puissants a été modifiée, rendant le crime d’ "attaque contre l’ordre public" comme non grave, ce qui a conduit les camarades avocats du GASPA à se bouger rapidement pour solliciter ma liberté sur caution ou en conditionnelle. Au début, nous avons pensé que cela ne serait pas possible à cause de la circonstance agravante liée à l’usage de l’explosif et à la préméditation de l’attaque, mais le secrétaire du juge nous a transmis la mise en liberté conditionnelle vendredi vers 15h30. Après une longue journée d’attente, c’est finalement vers 1h du matin que j’ai franchi la porte vers la sortie de ce centre d’extermination, où m’attendaient des compagnonNES et amiEs, tout comme ma mère. A la fin, nous avons payé 70 000 pesos [4000 euros] à l’assurance, que nous sommes sur le point de récupérer.

C’est tout pour le moment, et je veux remercier sans hésitation de la manière la plus sincère tous les compagnons qui m’ont soutenu et se sont solidarisés de toutes les manières possibles, à partir de leurs positions, convictions et possibilités. Et aussi envoyer un salut plein de force à la compagnonne Felicity [toujours en clandestinité], où qu’elle se trouve, la lutte continue, parce qu’il ne s’agit pas d’une occasion particulière, d’un moment isolé de nos vies, mais de notre vie même ! Salutations et force aux incarcéréEs en Italie, aux compagnons Gabriel et Marco.

Solidarité avec les prisonniers anarchistes !
L’anarchie est inévitable !

Avec amour et rage,
Mario López Hdz.
Messico d.f., 31 décembre 2012

Suivant
Imprimer l'article