Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Bruxelles - Sabotages à gogo des cabines électriques
(Le 11 janvier 2013)

ANDERLECHT - Depuis quelques semaines, des coupures de l’éclairage public ont lieu chaque soir dans le quartier de la rue des Goujons, dans la commune bruxelloise d’Anderlecht. Des jeunes détruisant des cabines électriques en sont à l’origine. La commune et la police sont au courant mais n’arrivent que difficilement à maîtriser la situation. Un réseau d’électricité sous-terrain pourrait améliorer cette situation.

"Un cabine est à peine réparée qu’une autre partie du quartier se retrouve déjà sans éclairage public", déplore Walter Vandenbossche (CD&V), membre de l’opposition dans le conseil communal anderlechtois. "La police et la commune savent qui sont ces jeunes, mais n’entreprennent rien. Je plaide pour une gestion consciencieuse."

On n’a aucune chance de les attraper "La commune a des contacts quotidiens avec Sibelga, le gestionnaire du réseau", explique la secrétaire du bourgmestre Eric Tomas (PS). "A chaque fois que quelqu’un appelle pour se plaindre, nous envoyons la police. Les patrouilles font de leur mieux, mais tout se passe très vite et il n’y a donc aucune chance d’attraper les vandales."

11/1/2013 http://www.rtl.be/info/votreregion/bruxelles/972239/anderlecht-des-jeunes-vandalisent-des-cabines-electriques

Suivant
Imprimer l'article