Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Naples pue un peu moins l’ode à la technologie
(Le 7 mars 2013)

["Un des cent pôles d’excellence italiens", "un des meilleurs incubateurs de nouvelles entreprises", ex-"meilleur musée des sciences en Europe", à la fois "centre de congrès, centre de formation et pépinière d’entreprises", etc. voilà ce qu’était la Cité des Sciences de Naples. En respirant un peu plus la cendre, la suie et la lance à incendie, elle pue désormais un peu moins l’ode à la recherche technologique qui sème partout la mort...]

La Cité des Sciences de Naples ravagée par les flammes d’un énorme incendie

Maxisciences.com, 06 mars 2013

La Cité des Sciences, située dans le quartier de Bagnoli à l’ouest de Naples, vient d’être détruite par un incendie déclenché dans la nuit de lundi à mardi. Les autorités enquêtent actuellement sur les causes de cette catastrophe.

"Naples est aujourd’hui de cendres" introduit gravement Roberto Saviano, journaliste à La Reppublica, quotidien italien. De la Cité des Sciences située dans le quartier de Bagnoli à l’ouest de la ville, il ne reste désormais que les fondements encore fumants surplombant la mer. Quatre des cinq pavillons, comprenant notamment le musée interactif et son planétarium ont été complètement détruits. Si les murs ont résisté, toutes les expositions ont quant à elles brulé.

L’incendie, déclenché dans la nuit de lundi à mardi a duré près de 13 heures. Par chance, les flammes n’ont fait aucune victime. D’ordinaire, le centre est rempli de classes ou de familles en visite, assistées par 160 employés. Cependant, celui-ci ferme tous les lundis de période hivernale, et était vide au moment de la catastrophe. Des équipes de pompiers se sont ainsi attelées à enrayer l’incendie pendant des heures avant d’y parvenir.

Les enquêteurs travaillent actuellement à déterminer les causes de l’incendie qui semble être de nature criminelle. Selon les informations communiquées, il semblerait que le feu ait été déclenché en six points, sur le côté de la structure, face à la mer et cachés des caméras de surveillance. Plusieurs scénarios ont été envisagés mais aucun n’a été pour le moment prouvé.

Un appel aux dons lancé sur Twitter

"Nous faisons confiance à la magistrature pour mener les enquêtes les plus approfondies possibles" a déclaré dans un communiqué le maire de la ville, Luigi de Magistris. Il est encore trop tôt pour mesurer l’ampleur des dégât et le coût des travaux que nécessite la reconstruction de la Cité des Sciences. Toutefois, la structure a d’ores et déjà diffusé sur son compte Twitter ses identifiants bancaires pour récolter les dons des citoyens italiens et du monde entier.

La Cité des sciences de Naples est un musée interactif conçu sur le modèle de la Cité des sciences et de l’Industrie situé dans le quartier de la Villette à Paris. Inauguré en 1996, la structure est l’aboutissement d’un plan de revitalisation d’une ancienne zone industrielle. Au fil des années, celle-ci s’est construite une renommée internationale et fait partie des cent pôles d’excellence italiens.

Le centre a reçu en 2005 le titre du meilleur musée des sciences en Europe, décerné par l’Union Européenne puis, l’année suivante, le prix Descartes, pour la communication scientifique. En 2007, il est également devenu le meilleur incubateur de nouvelles entreprises.


Naples perd sa Cité des Sciences dans un gigantesque incendie

20Minutes, 05/03/2013 à 18h58

Le centre scientifique de la ville a été détruit, la piste criminelle est privilégiée...

Naples sous le choc. La ville du sud de l’Italie a perdu, lundi soir, sa Cité des Sciences, qui a été totalement ravagée par un incendie, rapporte le Corriere della Sera. Ne restent que les murs de ce centre scientifique situé sur le front de mer de Naples, qui rassemblait un musée interactif ouvert en 2001, un centre de congrès, un centre de formation et une pépinière d’entreprises. Le sinistre n’a pas fait de victimes. 160 employés de cette « cité » se retrouvent ce mardi sans emploi.

Si l’origine de l’incendie est encore inconnue, le maire de la ville, Luigi De Magistris, a dénoncé un acte criminel, déclarant : « Il me semble que derrière les flammes, il y a une main criminelle (...) Maintenant, nous devons totalement nous fier à la justice pour mener une enquête qui soit la plus poussée possible. » Le maire a lancé sur Twitter une phrase choc, affirmant que « Naples est attaquée ».

L’Union européenne va assurer le co-financement de la reconstruction du musée, a annoncé le commissaire européen aux politiques régionales, Johannes Hahn, cité par Il Fatto. Le commissaire allemand a exprimé « (s)a profonde douleur pour l’incendie de la Cité des Sciences ». Il a ajouté qu’« il dépend de la (région) Campanie et des autorités de Naples d’évaluer quand et comment le musée pourra être reconstruit (...) mais la Commission est prête à assurer le cofinancement du projet ».

Suivant
Imprimer l'article