Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Sao Paulo (Brésil) : nouvelle émeute et saccage de banques [photos mises à jour]
(Le 27 juillet 2013)

Des manifestants mobilisent la police à Rio et Sao Paulo

ATS, 27.07.2013 à 02:36

Des protestataires ont détruit au moins cinq agences bancaires au coeur de Sao Paulo. Ces violences ont éclaté peu après un rassemblement pacifique à Rio de Janeiro demandant la démission du gouverneur local. Ces événements ont mobilisé la police.

A Sao Paulo, les manifestants ont bloqué la circulation sur l’avenue Paulista, centre névralgique de la mégapole. Ils ont exigé la démission du gouverneur de Rio, Sergio Cabral. La police est intervenue avec des gaz lacrymogènes pour disperser ce groupe de quelque 300 manifestants.

Les télévisions ont diffusé des images montrant des jeunes au visage camouflé détruisant les vitrines d’agences bancaires et de commerces avec des barrières métalliques. Les participants s’en sont pris notamment à des feux de signalisation et ont brûlé un véhicule d’une chaîne de télévision.

Simultanément, à Rio de Janeiro, environ 200 personnes manifestaient pacifiquement et sous étroite surveillance policière pour exiger la démission du gouverneur de Rio, qui cristallise la colère des jeunes cariocas.

Ces manifestants se sont rendus sur la plage de Copacabana, non loin de l’endroit où le pape achevait de présider une cérémonie devant des centaines de milliers de pèlerins des Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ). Des échauffourées se sont produites avec les forces de l’ordre.


Banques saccagées lors d’une manif à Sao Paulo

Synthèse du chatnoiremeutier, 26-27/07/2012

A Sao Paulo ce jeudi 26 juillet, une manifestation a rassemblé environ 300 personnes selon les flics. Cette marche a été organisée en signe de soutien aux manifestants de Rio qui sont descendus à plusieurs reprises ces derniers jours pour dégager le gouverneur d’Etat Sergio Cabral.

Une demi-heure après le début de la marche, des anarchistes cagoulés ont détruit au moins une dizaine de banques à l’aide de barres de fer et de mobilier urbain sur la grande avenue Paulista (13 agences bancaires selon le journal brésilien estadao.com.br) : certaines ont été entièrement saccagées, le mobilier balancé dans les rues. Selon G1.globo.com, 5 agences bancaires ‘Itau‘ ont été dévastés, deux banques ‘Santander‘ et deux ‘Bradesco‘. Concernant la ‘Banco do Brazil‘, les vandales ont défoncé les guichets automatiques à coups de barres de fer, tandis qu’une agence ‘CityBank‘ a été goudronnée. Plusieurs slogans ont été tagués sur les banques en ruines, faisant référence au ‘Black Bloc’.

Le groupe a pris l’Avenue Bernardino de Campos et a descendu l’avenue du 23 mai, bloquant le trafic routier vers l’aéroport. Des barricades de poubelles incendiées et de mobilier urbain ont été montées à travers les rues. Dans le même secteur, une camionnette de la chaîne TV ‘RedeRecord‘ a été vandalisée : les manifestants ont tenté d’y bouter le feu, mais la PM a dispersé le cortège à coups de gaz lacrymo. Suite à cette dispersion, les manifestants se sont rués dans les rues du secteur, où un concessionnaire automobile (de voitures de luxe ‘Chevrolet’) a été ravagé dans la rue Pedroso.

De plus, deux kiosques de police ont été pris pour cible ;

Dans le même temps à Rio de Janeiro, environ 200 personnes ont manifesté contre la visite papale à 53 millions de dollars sous haute surveillance policière après les affrontements dans la soirée de lundi dernier.

Suivant
Imprimer l'article

Un des kiosques de police détruits

Camionnette de TV attaquée