Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Lyon : circulation des TGV perturbée après l’incendie d’un local technique
(Le 10 avril 2007)

Lyon : circulation des TGV perturbée après l’incendie d’un local technique

LYON, 10 avr 2007 (AFP)

La circulation des trains au départ et à l’arrivée de Lyon était très perturbée mardi soir, et devrait rester perturbée dans les jours à venir après un incendie volontaire provoqué la veille dans un local technique, a annoncé la direction SNCF de Lyon.

Les TGV reliant Lyon à Paris, Lille, Rennes et Bruxelles, accusaient des retards allant jusqu’à 1h30, à l’heure de pointe, en début de soirée.

La SNCF avait initialement annoncé des retards de 10 à 30 minutes.

Un incendie volontaire s’est déclaré lundi vers 19H30, et a détruit partiellement l’ancienne gare de Lyon-Saint-Clair où sont gérés la signalisation des voies et l’aiguillage.

"Les réparations sont énormes" et les perturbations devraient continuer, en s’estompant, jusqu’à la fin de la semaine, a indiqué la SNCF, soulignant qu’il s’agissait d’une panne très difficile à gérer.

Les lignes TER (Train express régional) Lyon-Ambérieu-Genève et Lyon-Bourg-en-Bresse sont elles aussi perturbées.

La SNCF a porté plainte à la suite de cet incendie.

******************

Lyon : la pagaille ferroviaire pourrait durer plusieurs jours

Thibaut Danancher (lefigaro.fr). Publié le 11 avril 2007

A l’origine, un incendie volontaire, lundi soir, dans un poste de signalisation. Explications.

Depuis deux jours, les trains en provenance du Nord accusent d’importants retards sur Lyon. A l’origine de ce désagrément, un incendie criminel qui a endommagé le système de gestion de la signalisation des voies à 4 kilomètres de la gare de la Part-Dieu.

« Les câbles électriques et les relais électromécaniques de l’installation ont été endommagés. Nous ne sommes plus en capacité d’assurer totalement la sécurité des passagers. Au lieu de rouler habituellement à 90 km/h, les trains passent au ralenti à tout juste 30 km/h à cet endroit-là », indique au figaro.fr Alain Autruffe, directeur des grands projets de la région SNCF de Lyon.

Ce sabotage a donc provoqué d’importantes perturbations à Lyon où près de 1000 trains transportant 100 000 voyageurs circulent quotidiennement. Les lignes nationales et internationales reliant Lyon à Paris, Lille, Rennes et Bruxelles ainsi que les lignes régionales Lyon-Ambérieu, Lyon-Bourg-en-Bresse, Lyon-Mâcon, Lyon-Roanne et Lyon-Paray-le-Monial sont fortement touchées, voire totalement paralysées.

Jusqu’à 4 heures de retard

La SNCF a, du coup, été obligée d’agir au pied levé pour établir un nouveau plan de transport adapté. « Nous avons redirigé près de 150 trains vers les gares de Lyon-Perrache ou Vaise », souligne Alain Autruffe. Malgré tout, les clients doivent prendre leur mal en patience puisque les retards varient encore entre 10 et 30 minutes. Lundi soir après le sinistre, ils avaient même atteint parfois 4 heures.

La gêne pourrait être appelée à se poursuivre dans les jours à venir. « Nous mettons tout en place pour la situation reviennent le plus rapidement à la normale. Des experts sont sur place, un diagnostic est en cours. Nous pourrons évaluer les dégâts à la fin de la journée », précise Alain Autruffe. La SNCF a d’ores et déjà déposé une plainte contre X auprès de la police pour « effraction et dégradations volontaires ».

Suivant
Imprimer l'article