Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Melilla (Maroc/Espagne) : une cinquantaine de migrants forcent la frontière
(Le 10 août 2013)

[Liste non-exhaustive des précédents passages en force de la frontière à Melilla en 2013

- Attaque du 23 juillet par 300 migrants, voir ici
- Attaque du 9 juillet par 100 migrants, voir ici
- Attaque du 26 juin par 300 migrants, voir ici
- Attaque du 13 mai par 150 migrants, voir ici
- Attaque du 25 avril par 200 migrants, voir ici
- Débarquement le 21 avril de 15 harragas, voir ici
- Attaque du 11 mars par 50 migrants

Sur les premiers passages en force de 2005 contre cette frontière, on pourra aussi relire "A l’assaut de Ceuta et Melilla", paru dans A corps perdu, revue anarchiste internationale, n°1, décembre 2008


Emigration : Assaut massif de subsahariens

Lopinion.ma, 10/8/2013

Une cinquantaine d’immigrants clandestins sont parvenus mardi à passer dans le préside marocain occupé de Melilla, à la pointe nord de l’Afrique, lors d’un nouvel assaut massif, ont annoncé mardi les autorités locales espagnoles.L’assaut a eu lieu à mardi 02H45 locales (00H45 GMT), a précisé la préfecture de Melilla, dans un communiqué.

Un migrant âgé d’une vingtaine d’années s’est blessé en tombant de la clôture haute de six mètres. "Le pronostic est bon, même s’il doit être hospitalisé pour un écrasement des vertèbres lombaires", selon la délégation.

Les autres migrants qui ont franchi la barrière seront logés au centre d’accueil temporaire des immigrants (Ceti), qui abrite près de 850 personnes, quasiment le double de sa capacité (480 personnes), a expliqué un porte-parole de la préfecture.

Le Ceti a d’ailleurs dû installer des tentes de l’armée pour abriter le nombre croissant de migrants, principalement subsahariens, qui tentent d’entrer de manière irrégulière à Mellilia.

Melilla constitue, avec Ceuta, l’autre préside marocain occupé par l’Espagne également sur la côte marocaine, les deux uniques point d’accès terrestres de l’Afrique vers l’Union européenn. Les tentatives de passage de migrants se sont multipliées ces derniers mois, émaillés de heurts avec la police. Le 11 mars, 25 personnes avaient été blessées à Melillia, dont un Camerounais de 30 ans, décédé des suites de ses blessures.

Suivant
Imprimer l'article