Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Lens : une manière simple et efficace de saboter un parking Effia (SNCF) ou Vinci
(Le 26 août 2013)

Lens : Un acte de malveillance à l’origine des aléas du parking du Cantin à Lens

La voix du nord, 26/08/2013

Les nombreux automobilistes qui avaient garé leur véhicule, dimanche, sur le parking du Cantin (officiellement place Salengro) ont pesté tant et plus en raison de l’impossibilité pour eux de sortir de l’aire de stationnement. Le dépannage par téléphone a réglé une partie des problèmes mais pas tous. L’affaire ne devrait pas en rester là.

Impossible donc de sortir du parking de la place du Cantin dans le courant de la matinée de dimanche. La barrière du « coin » sortie restait ostensiblement fermée. Après quelques tergiversations, les malchanceux ont appelé le numéro indiqué sur les bornes. Au bout du fil, un technicien de permanence d’EFFIA, à Lille. C’est lui qui a pu en partie débloquer la situation. « C’est la procédure normale, assure-t-on du côté de l’opérateur,le bureau de Lens est fermé ce jour-là et la logistique est alors prise en charge depuis Lille d’où on peut gérer le réseau sans souci. »

Le fait est que c’est lui qui, un par un, a pu débloquer le passage de chaque véhicule. Cela du reste a pris du temps explique l’un des malheureux automobilistes puisqu’il a fallu que la file de voitures fasse demi-tour sur place pour sortir... par l’entrée, « une sacrée gymnastique... Je me suis retrouvé en dernière position avec comme seule ressource de m’armer de patience », convient notre interlocuteur avionnais. Comme les remarques acerbes ont volé bas ensuite, il n’était pas inutile de faire le point avec EFFIA ce lundi et là, la confirmation est venue du fait qu’il s’agissait d’un acte de malveillance : « Un petit carton plié inséré dans la fente a bloqué tout le système. La volonté de nuire était évidente. Dans ces cas précis de dégradation d’un bien du service public, une plainte devrait être déposée. » Depuis la mise en place (voici un an) du stationnement payant, ces actes de vandalisme sont relativement rares mais à chaque fois, l’opérateur fait appel aux services de police. Les caméras de surveillance installées un peu partout sur les parkings constituent aussi des armes de dissuasion. Hier matin, à bout de patience, un automobiliste pris au piège a carrément déboulonné les écrous qui retiennent les barrières... à 14 h 04.

Il a fallu une intervention d’EFFIA, ce lundi matin pour tout remettre en ordre, y compris l’appareil lui-même. Le prestataire de service aurait-il pu faire intervenir une société dès le dimanche pour débloquer rapidement la situation ? La question peut se poser mais, dans la mesure où le dimanche, les parkings sont gratuits, le plus simple ne serait-il pas de laisser les barrières levées ce qui enlèverait bien du souci à tout le monde.

Suivant
Imprimer l'article