Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Mexico : affrontements dans le cadre du mouvement étudiant, des anarchistes arrêtés [mis à jour]
(Le 1er septembre 2013)

Heurts à Mexico entre la police et des manifestants

AFP, 01 septembre 2013 à 20h36

Des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre se sont produits samedi à Mexico au moment où défilaient plusieurs milliers d’enseignants et d’étudiants, faisant au moins deux blessés parmi les policiers et quatre arrestations, selon les autorités.

Un total de 34 000 policiers avaient été mobilisés pour empêcher une intrusion de quelque 11 000 manifestants - enseignants et étudiants - au parlement, selon le service de presse de la Sécurité publique.

Le mouvement étudiant Yosoy 132 avait auparavant rapporté sur son compte Twitter qu’au moins six personnes avaient été interpellées au cours d’une manifestation dans le centre de la capitale contre la réforme du secteur énergétique qui devrait être soumise au Parlement avant la fin de l’année.

Des manifestants encagoulés ont lancé des pierres et des cocktails Molotov en direction des centaines de policiers qui leur barraient le passage et ont riposté avec des gaz lacrymogènes et des coups de matraque, a constaté l’AFP.

Les manifestants ont assuré que les violences étaient le fait de personnes « infiltrées » et ont revendiqué le caractère pacifique de leur mouvement.

Mais selon le service de presse de la Sécurité publique, deux « anarchistes », un homme de 28 ans et une femme de 23 ans ayant déjà participé à des manifestations antigouvernementales, faisaient partie des quatre personnes interpellées.

À la suite de cet incident, les milliers d’enseignants qui marchaient vers le palais présidentiel pour protester contre les réformes de l’éducation promues par le président Enrique Peña Nieto ont décidé de se joindre aux étudiants pour se diriger avec eux vers le Parlement. Les protestataires ont ensuite reflué « par peur des arrestations arbitraires », ont-ils dit.

Le président mexicain a affirmé qu’il ne céderait pas sur la réforme éducative, qui figure avec d’autres réformes structurelles dans le Pacte pour le Mexique signé par les trois principaux partis du pays en décembre.

Le Congrès mexicain doit se prononcer cette semaine sur un nouveau point de la réforme éducative qui soulève un tollé parmi les enseignants. Il prévoit une évaluation régulière de leur travail dont dépendraient maintien en fonction, promotions et augmentations salariales.

[La presse mexicaine parle de 16 arrestations lors de cette manif]


Mexico : au sujet des arrestations du 1er septembre

Contrainfo, September 3rd, 2013

Le 1er septembre, au cours des manifestations contre le rapport de bilan du gouvernement d’Enrique Peña Nieto dans la ville de Mexico, plusieurs personnes ont été arrêtées, certaines faisant parti de collectifs libertaires et de communication alternatives.

La stratégie du gouvernement pour neutraliser la solidarité et les manifestations exigeant la libération des détenu-e-s a été de les envoyer dans différents Ministères Publics, situés dans des zones éloignées du centre ville, où ont eu lieu les arrestations, ce qui a même rendu difficile l’accès à l’aide juridictionnelle pour certains compas.

Jusqu’au 2 septembre au matin les informations que nous avons sont les suivantes :
Les délits dont on les accuse sont divers : atteinte à l’ordre public, rébellion lors de l’arrestation, port d’objets servant à agresser, entrave à l’exercice légitime de l’autorité et outrage à l’autorité. Tous ces délits ne sont pas graves et peuvent se régler par une caution. Dans aucun des endroits où ils se trouvent les détenus n’ont dû signer de procès verbaux, ainsi nous ne savons pas à combien s’élèvent les cautions.

Dans le Ministère Public de Milpa Alta 1 se trouvent :
Julián Humberto Luna Guzmán
Gustavo Ruiz Lizarraga
Pavel Alejandro Primo Noriega
Juan Daniel Velázquez

Pour ces compagnon le compte bancaire utilisé est le suivant : 78857723398 de BANAMEX au nom de Diego Amozurrutia Nava pour collecter des fonds.

Le Ministère Public Magdalena Contreras 1 :
Ana Berenice de la Cruz Cortez

Ministère Public Xochimilco 2 :
José Eduardo Alonso
Marco Miztli García

Ministère Public Tlahuac 1 :
Alejandro Rafael Montaño
Omar Beristaín
Ángel Francisco Hernández

Ministère Public Magdalena Contreras 2 :
Estela Morales Castillo
Silvia Leticia Colmeneros Morales
Alejandro Amador Frausto

Pour ces compagnon-ne-s on utilise le compte suivant : BANAMEX 70053487481 au nom de Montserrat Rojas Ruiz CLABE INTERBANCARIA 002180700534874810

MP Cuajimalpa 2 :
Jesús Uriel López Ramírez (mineur)

Nous mettons le compte de la Cruz Negra Anarquista afin de déposer de l’argent en soutien à tous/toutes les détenu-e-s.
Le compte est : Banamex sucursal, Numéro de compte 28770771 clé 002180700628770710 au nom de Jose de Jesús Maldonado Alva

Dans l’après-midi du 2 un rassemblement face à l’Agence 50 (sorte de Ministère Public principal) a été appelé.

Nous demandons que se fasse la plus large diffusion sur la situation, et que la solidarité se manifeste des façons les plus variés.

Liberté pour toutes/tous
À bas les murs des prisons !

Cruz Negra Anarquista México

Suivant
Imprimer l'article