Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Maroc/Espagne : Deux assauts massifs d’immigrants à Ceuta et Melilla
(Le 17 septembre 2013)

[Liste non-exhaustive des précédents passages en force de la frontière à Melilla en 2013

- Attaque du 6 août par 50 migrants, voir ici
- Attaque du 23 juillet par 300 migrants, voir ici
- Attaque du 9 juillet par 100 migrants, voir ici
- Attaque du 26 juin par 300 migrants, voir ici
- Attaque du 13 mai par 150 migrants, voir ici
- Attaque du 25 avril par 200 migrants, voir ici
- Débarquement le 21 avril de 15 harragas, voir ici
- Attaque du 11 mars par 50 migrants

Sur les premiers passages en force de 2005 contre cette frontière, on pourra aussi relire "A l’assaut de Ceuta et Melilla", paru dans A corps perdu, revue anarchiste internationale, n°1, décembre 2008


Des immigrants prennent d’assaut la frontière espagnole

Francetv info, 17/09/2013 | 20:54

Un assaut spectaculaire. Près de 200 immigrants clandestins venus d’Afrique ont franchi, mardi à l’aube, la frontière entre le Maroc et l’Espagne dans l’enclave espagnole de Ceuta, ainsi que dans celle de Melilla.

Des images nocturnes, diffusées par la Garde civile espagnole, ont montré un flot ininterrompu d’immigrants escaladant une première clôture de plusieurs mètres de haut, puis une deuxième et une troisième, un peu plus basses, le grillage ployant sous leur poids.

Les immigrants ont été mis à disposition de la police et devaient ensuite être transférés au Centre d’accueil temporaire des immigrants, qui abrite désormais 480 personnes, le double de sa capacité d’accueil. Plusieurs tentatives de passage de migrants ont eu lieu ces derniers mois, émaillées de heurts avec la police, à Melilla et Ceuta, les deux uniques frontières terrestres entre l’Union européenne et l’Afrique.


L’incroyable assaut d’immigrants à Melilla

Direct Matin, 18 sep 2013 à 11:46

Mardi 17 septembre, à l’aube, près de 200 migrants venus d’Afrique sont parvenus à franchir la frontière entre le Maroc et l’Espagne à Ceuta et Melilla.

Deux assauts massifs se sont déroulés mardi 17 septembre à l’aube dans les enclaves espagnoles de Ceuta et de Melilla.

Six gardes civils espagnols ont été blessés dans l’assaut ainsi qu’un immigrant.

A Ceuta, toujours selon la préfecture, ce sont 350 migrants qui ont tenté de franchir la clôture. 91 y sont parvenus. "Il s’agit du plus important assaut à Ceuta depuis 2007", a précisé le porte-parole de la préfecture.

A Melilla, ce sont environ 300 immigrants subsahariens qui ont lancé un assaut contre la clôture vers 6H30 (04H30 GMT) mardi matin. Selon les chiffres disponibles pour le moment, "plus d’une centaine seraient parvenus à entrer", a déclaré un porte-parole de la préfecture de Melilla.

Les migrants arrêtés par la police doivent être transférés dans un centre d’accueil temporaire (CETI), déjà en surcapacité.

Abdelmalik El-Barkani, préfet de Melilla, avait tiré la sonnette d’alarme en avril dernier. "Différentes circonstances ces derniers mois et ces dernières années, comme la situation au Sahel et dans les pays arabes, de même que la lutte contre l’immigration à travers l’Atlantique vers l’Espagne, ont modifié les flux", avait-il déclaré.

Suivant
Imprimer l'article