Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Beauvais : incendier un tribunal, est-ce bien raisonnable ?
(Le 22 septembre 2013)

Beauvais : incendie criminel au tribunal

L’Obs de Beauvais, 20/09/2013 21:40:46

Un incendie criminel a été allumé au niveau du tribunal de Beauvais,vendredi soir, boulevard Saint-Jean. Le feu a été rapidement circonscrit et les dégâts sont limités. Un suspect a été interpellé.

MAJ samedi 22H25 : selon nos informations, le départ de feu du tribunal est criminel. Peu après les faits, un suspect a bien été interpellé dans l’une des rues adjacentes du boulevard Saint-Jean. L’individu aurait cassé l’une des baies vitrées de l’entrée avant de tenter de mettre le feu. A noter qu’un hélicoptère a été engagé pour retrouver le pyromane. L’intervention rapide des pompiers a permis de limiter les dégâts qui restent mesurés. Seule subsistait une forte odeur de brûlé. Les lieux sont maintenant gardés par la police municipale. Reste à connaître les motivations de cet homme ?


Beauvais : Il vandalise le hall du tribunal

Courrier picard, 22/09/2013

Il voulait susciter l’attention, il a choisi de s’en prendre au palais de justice. Vendredi soir vers 21 heures, un SDF de 39 ans divague sur le boulevard Saint-Jean, à Beauvais, prêt à la moindre incartade. « Il s’est alors mis à jeter des cailloux sur le lampadaire qui éclaire la gendarmerie sans parvenir à le casser », explique le vice-procureur, Luc Pelerin.

L’homme traverse alors la rue, direction les marches du palais de justice, donne un coup de pied dans la vitre du hall principal qui s’étoile, et parvient même à l’entrouvrir. Une fois dans le sas de sécurité, le sans-abri met le feu à un pot de fleurs artificielles avec son briquet. L’alarme du tribunal s’enclenche, tandis que des automobilistes - voyant l’incendie prendre de l’ampleur - appellent pompiers et policiers.

« L’auteur est resté sur les marches du palais, à attendre les autorités. Une fois sur place, il a dit qu’il voulait qu’on l’interpelle, qu’on s’occuperait de lui, qu’il aurait un hébergement », révèle le vice-procureur. L’incendiaire a été placé en garde à vue, l’événement rapidement maîtrisé par les pompiers de Beauvais.

Ce SDF déséquilibré devra répondre de son acte. « Il est atteint de pathologie psychiatrique. Il voulait initialement s’en prendre à l’hôpital de Beauvais, où il s’était rendu dans l’après-midi pour se faire soigner. Mais il était insatisfait de l’attention que lui avait portée le personnel médical. »

Suivant
Imprimer l'article