Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Kifissia (Athènes) : un centre des impôts vole en éclats
(Le 26 septembre 2013)

Une bombe artisanale explose devant un centre des impôts à Athènes

Francetv info avec AFP, 26/09/2013 | 08:42

L’explosion n’a pas fait de victimes. Elle est survenue quelques heures après d’importantes manifestations de militants d’extrême gauche.

Un attentat à la bombe a touché un centre des impôts du nord d’Athènes (Grèce), jeudi 26 septembre au matin, rapporte une source policière. L’explosion, survenue vers 4 heures (heure française) dans le quartier de Kifissia, une banlieue aisée de la capitale grecque, n’a pas fait de victimes.

Des appels anonymes d’avertissement à un site internet, un quotidien national et au numéro d’urgence de la police ont été passés une demi-heure avant l’explosion. Selon le site d’information Zougla.gr, qui a reçu l’un de ces appels, l’engin explosif avait été déposé dans un sac de voyage à l’extérieur du bâtiment et a provoqué de nombreux dégâts matériels.

Cette attaque intervient au lendemain de grandes manifestations antifascistes dans la capitale grecque. Ce type d’attentat, sans victimes la plupart du temps, contre des cibles diplomatiques, politiques, des services publics ou des agences bancaires sont fréquents dans le pays. La police les impute souvent à la mouvance extrémiste ou anarchiste locale.

Suivant
Imprimer l'article