Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Toulouse : trois nouvelles attaques incendiaires
(Le 19 avril 2007)

Trois bâtiments publics touchés par des cocktails Molotov à Toulouse

TOULOUSE (AP) - Trois bâtiments publics ont été la cible dans la nuit de mercredi à jeudi à Toulouse (Haute-Garonne) de cocktails Molotov, a-t-on appris de source judiciaire jeudi matin.

"Un incendie s’est déclaré à l’agence ANPE de Ramonville" (Haute-Garonne) à quelques kilomètres de Toulouse, a indiqué Paul Michel, procureur de la République.

Des "jets de cocktails" ont été découverts sur le bâtiment qui héberge le Conseil économique et social et des "traces" ont été trouvées sur celui de la Chambre des comptes, les deux édifices étant situés dans le centre-ville de Toulouse, a-t-il ajouté.

"Aucune revendication n’a été formulée à ce stade", a souligné le procureur en précisant qu’une enquête a été ouverte par le SRPJ et que la section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’affaire. "Je ne peux infirmer ni confirmer si ces actions sont en lien avec la campagne présidentielle".

Mercredi dernier, deux bâtiments publics toulousains avaient déjà été la cible de cocktails Molotov. Il s’agissait de l’immeuble le Belvédère hébergeant le Medef, la Trésorerie abritant aussi une antenne de la mission locale et le Crij (Centre régional d’information jeunesse).

AP, jeudi 19 avril 2007, 12h48

***************

Trois bâtiments publics visés par des engins incendiaires à Toulouse

jeu 19 avr, 12h46

TOULOUSE (AFP) - Des engins incendiaires ont visé dans la nuit de mercredi à jeudi trois bâtiments publics à Toulouse, parmi lesquels le Conseil économique et social de Midi-Pyrénées (CESR), a-t-on appris de source judiciaire. Un premier engin a endommagé l’une des serrures de la porte d’entrée du CESR, où l’on peut voir des traces de brûlé, a constaté un photographe de l’AFP.

Une agence de l’ANPE, dans le quartier de Rangueil, a également été visée. "On a constasté que deux objets incendiaires avaient été projetés à l’intérieur de l’agence provoquant l’incendie d’une imprimante et des dégâts mineurs", a constaté Luc-André Penniello, le directeur adjoint de l’agence de Lespinet.

Les 43 employés de cette agence spécialisée dans la santé et l’action sociale seront redirigés vers d’autres agences en attendant la réouverture des locaux prévue en début de semaine prochaine, a-t-il précisé.

Des traces de brûlé ont également été constatées sur les murs de la Chambre régionale des comptes, selon le procureur de la République Paul Michel.

"Des constatations sont en cours sur les trois lieux, un magistrat du parquet est présent sur place", a déclaré M. Michel, ajoutant que "le service régional de police judiciaire a été saisi de l’enquête".

Interrogé sur un éventuel lien avec des actions du même type contre des locaux du Trésor public, de la Mission locale et d’un immeuble de l’Union (000910.KS - actualité) patronale de la Haute-Garonne à Toulouse dans la nuit du 11 au 12 avril, le procureur de la République a indiqué de façon sibylline : "On va voir".

Le procureur a ajouté qu’aucune revendication n’était connue pour le moment.

Suivant
Imprimer l'article