Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Iles Canaries : molotovs de migrants africains contre un patrouilleur
(Le 10 avril 2007)

Iles Canaries : des migrants africains jettent des cocktails Molotov

mardi 10 avr, 08 h 56

SANTA CRUZ DE TENERIFE, Iles Canaries (AP) - C’est la première fois que l’on fait état d’une telle attaque : des migrants africains qui essayaient de rejoindre les îles Canaries par bateau ont jeté des cocktails Molotov sur un patrouilleur qui tentait de les arrêter. Cet incident n’a toutefois pas fait de blessés.

L’embarcation en bois transportait 57 personnes, dont deux enfants, quand un patrouilleur espagnol l’a interceptée le 4 avril au large des côtes mauritaniennes, a annoncé mardi la police des îles Canaries. Des patrouilleurs espagnols sont stationnés en Mauritanie, dans le cadre d’efforts engagés par les européens, pour tenter d’empêcher les Africains de se lancer dans de périlleuses traversées vers les îles Canaries.

Quand le patrouilleur est arrivé près de l’embarcation, plusieurs personnes ont jeté des cocktails Molotov et d’autres projectiles sur le bateau espagnol. Des policiers de la Garde civile espagnole se sont approchés et ils ont tenté de calmer les candidats à l’exil. Mais sans succès.

Selon les autorités des îles Canaries, c’est la première fois en dix ans qu’un patrouilleur qui essaye d’intercepter des migrants tentant de se rendre dans les îles Canaries au risque de leur vie, pour échapper à la pauvreté et rejoindre l’Europe, subit une telle attaque.

Plutôt que d’ouvrir le feu sur le bateau, les Espagnols l’ont laissé continuer sa route vers les îles Canaries. Il y est arrivé dimanche. Toutes les personnes se trouvant à bord ont été arrêtés.

Suivant
Imprimer l'article