Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Un radar automatique incendié sur la A12
(Le 22 mars 2005)

Un radar automatique incendié sur la A12

Dans la nuit de lundi à mardi, vers minuit, un des deux radars automatisés unstallés sur le bord de l’autoroute A 12, dans les Yvelines, a été incendié. Le ou les auteurs des faits ont disposé des pneus autour de la cabine métallique avant d’y mettre le feu. Rapidement alertés, les sapeurs-pompiers ont circonscrit le sinistre, mais la machine a été sérieusement abîmée.

Hier matin, les automobilistes qui ont emprunté cette voie dans le sens province-Paris ont pu constater les dégâts : une cabine entièrement noircie par les flammes et un radar hors service pour une durée indéterminée.

(...)

Chargés de l’enquête, les gendarmes de la brigade de Saint-Germain-en-Laye ont peu d’éléments en leur possession. "La caméra qui sert à surveiller le trafic sur l’autoroute est placée trop loin du radar pour avoir pu enregistrer la scène de l’incendie, confie un proche de l’affaire. Il y a un mois déjà, des pneus avaient été disposés de la même façon autour de la cabine mais les pompiers avaient pu intervenir à temps".

Ce même radar suscite décidément des rancoeurs puisque, à peine deux mois après son installation, en novembre 2003, deux jeunes vandales l’avaient saccagé à coups de masse avant d’y mettre le feu...

Stéphane Sellami

Sources : Le Parisien, 23 mars 2005, p. VIII (Paris)

Suivant
Imprimer l'article