Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Toulouse : Policier agressé au tribunal
(Le 8 juin 2007)

Policier agressé au tribunal : l’un des deux mineurs écroué

VIOLENCE. APRÈS LES INCIDENTS SURVENUS JEUDI APRÈS-MIDI AU TRIBUNAL POUR ENFANTS, AVENUE CAMILLE-PUJOL.

Toulouse — la dépêche du midi, Publié le 8 Juin 2007

Les images de la caméra de surveillance et l’enquête des policiers ont permis de déterminer avec précision la scène de violence survenue jeudi après-midi, au tribunal pour enfants. Ce jour-là, un policier de la geôle est pris à partie par plusieurs individus qui attendent, salle des pas perdus, leur délibéré. Tout commence lorsqu’un jeune de 17 ans est aperçu par un agent de sécurité en train de dégrader un banc en gravant son prénom avec une pièce de monnaie. Le policier arrive et lui intime l’ordre de quitter la salle. Dans la cour, les esprits s’échauffent entre ce même policier et un second mineur âgé de 16 ans et demi. Une bagarre éclate et le policier est touché au visage. Durant cette altercation, un jeune garçon tente, selon son avocat, Me Raynaud de Lages, de s’interposer. « Il n’a agressé personne dit-il. » Le policier bousculé, reçoit un coup de pied entre les jambes en étant tenu par l’un des mineurs. Hier la victime affichait les stigmates de son agression : une minerve autour du cou et des verres de lunettes ébréchées. Choqué, le policier s’est vu notifier un arrêt maladie jusqu’à lundi. Hier soir, le jeune garçon de 17 ans qui dégradait le banc a été laissé libre à l’issue de sa garde à vue, avec une convocation de justice. Son camarade, un garçon de 16 ans et demi, auteur présumé des coups, a été présenté devant le juge au tribunal pour enfants. Il a été écroué à l’issue de l’audience.

Suivant
Imprimer l'article