Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Portes-lès-Valence : deux wagons de berlines partent en fumee
(Le 12 juillet 2007)

Drôme

PORTES-LÈS-VALENCE : FAITS DIVERS. Au moins un million d’euros de préjudice.Deux wagons transportant des voitures incendiés

Deux feux de grande ampleur ont détruit mardi une vingtaine de voitures sur un train de marchandises stationné en gare de triage de Portes-lès-Valence.

Deux feux de grande ampleur ont détruit mardi une vingtaine de voitures sur un train de marchandises stationné en gare de triage de Portes-lès-Valence. Deux incendies dont l’origine criminelle ne fait plus aucun doute. Reste à savoir désormais si la série va s’arrêter. Et s’il s’agit d’actes commis par plusieurs individus malveillants ou si ces incendies sont l’oeuvre d’un déséquilibré.

Des BMW - 4x4 et des grosses berlines

Mardi à l’aube donc - il est à peine 6 heures - un premier feu se déclenche et six véhicules BMW (de très gros modèles) flambent. Quelques jantes sont également dérobées. Les voitures neuves - 270 au total - sont stockées sur un immense train de marchandises mesurant quelque 600 mètres et composé de près de trente wagons. Avant-hier toujours, peu avant minuit, alors que le convoi devait reprendre sa route en direction de Perpignan, un deuxième incendie est déclenché malgré la vigilance de trois agents SNCF. Des BMW - 4x4 et grosses berlines - sont à nouveau la cible du ou des incendiaires. Onze voitures brûlent et plusieurs autres sont sérieusement endommagées. L’incendie fait rage durant de longues minutes et nécessite l’intervention de plusieurs sapeurs-pompiers venus des deux centres de secours de Valence et de Portes-lès-Valence. Sous la violence du feu, la chaleur dégagée a entièrement déformé la structure métallique d’un wagon et endommagé des caténaires. Le préjudice de ce sinistre est évalué à au moins un million d’euros.

Un incendiaire en série ?

Cette série de faits a de quoi susciter l’inquiétude. A-t-on affaire à des actes isolés de délinquance ou s’agit-il d’un incendiaire en série ? Il est trop tôt pour le dire mais plusieurs éléments sont troublants : outre les deux incendies commis mardi, un autre sinistre d’envergure s’est déroulé très tôt vendredi dernier dans l’enceinte de l’entreprise GDE à Portes, à quelques centaines de mètres de la gare de triage. Là encore ce sont des voitures qui ont brûlé. La police s’était alors orientée vers la piste accidentelle mais les derniers événements laissent perplexes les enquêteurs.

La nuit dernière la surveillance a été renforcée dans différents points sensibles. Le directeur départemental de la SNCF, Daniel Maleval, a déposé plainte et choisi de s’adjoindre les services d’une société de gardiennage. Il a aussi décidé, « à regret », d’interdire temporairement le stationnement des trains en gare de triage de Portes-lès-Valence. « Outre la colère qui est la nôtre et l’argent que cela va coûter à la SNCF, je voudrais surtout rappeler que la ou les personnes qui ont commis ces gestes se mettent très sérieusement en danger en traversant les voies et en s’approchant des caténaires » soulignait encore Daniel Maleval. Ces deux derniers mois, quatre personnes sont mortes en traversant des voies ferrées dans la Drôme.

Dauphine Libere du 12/07/2007

Suivant
Imprimer l'article