Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Après la Saint-Sylvestre, Paris a la gueule de bois
(Le 1er janvier 2005)

Après la Saint-Sylvestre, Paris a la gueule de bois

Mardi 04 janvier 2005

Réveil difficile après une Saint-Sylvestre particulièrement agitée en Ile-de-France. En plus des deux cents voitures brûlées dans la région, le syndicat Alliance a indiqué hier que « de violents affrontements » avaient éclaté entre des policiers et « une centaine de jeunes voyous » sur le parvis de la tour Eiffel. Preuve que la capitale n’a pas été épargnée, comme l’avait annoncé la préfecture de police. Au total, huit fonctionnaires ont été blessés, selon Alliance. L’un d’eux aurait même perdu connaissance après avoir été atteint par un projectile. « Ce sont les gendarmes mobiles qui ont dispersé de leur propre initiative les belligérants, fulmine le syndicat de policiers. Nos collègues des secteurs voisins avaient pour instruction de ne quitter leur zone sous aucun prétexte. »

Parallèlement, beaucoup de personnes arrêtées ce week-end étaient jugées hier, en comparution immédiate. Ainsi, à Paris, quatre jeunes étaient présentés. Etudiants pour la plupart, tous sans histoires, ils baissent les yeux dans le box des prévenus. Ils s’en étaient pris à un couple de touristes, rue du Château-d’Eau (10e), en exhibant une bombe lacrymogène. Butin : un paquet de cigarettes et un canif. « Vous avez voulu jouer aux voyous d’un soir, d’un soir de réveillon », tonne le président du tribunal. Le parquet réclame « six à huit mois de prison avec mandat de dépôt, dont la majeure partie ferme ». Le jugement était attendu dans la soirée.

G. F.

93 Le bilan de la Saint-Sylvestre est lourd en Seine-Saint-Denis, département le plus touché. Outre les soixante-quinze véhicules brûlés, on dénombre aussi des incendies de bâtiments publics à Clichy-sous-Bois, des abribus endommagés, et trois policiers légèrement blessés. Sur quatre-vingt-quatre interpellations, quatre personnes ont été déférées au parquet de Bobigny.

Sources : 20 Minutes, Paris, 4 janvier 2005

Suivant
Imprimer l'article