Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Dijon : Trois policiers blessés ce week-end
(Le 25 septembre 2007)

Coups de batte de base-ball, coups de poing Trois policiers blessés ce week-end à Dijon

Trois policiers, dont une femme, ont été blessés ce week-end par des individus excités lors d’interventions de police secours, à Dijon.

Un gardien de la paix du service police secours de la sécurité publique, qui intervenait samedi après-midi allée Jean Giraudoux, dans le quartier de la Toison-d’Or, à Dijon, a été blessé d’un violent coup de batte de base-ball. Les faits se sont déroulés vers 16 h 30 : la patrouille de la sécurité publique avait été dirigée vers un appartement où se produisait un violent différend entre un frère et sa sœur. Il les attendait derrière la porte Lorsque les deux policiers se sont fait ouvrir la porte du logement, le frère les attendait : il a porté un violent coup de batte de base-ball au niveau de la tête du premier gardien de la paix, qui venait de passer la porte. Le policier a juste eu le temps de se protéger avec son bras, qui a reçu le coup. Son collègue s’est jeté sur l’agresseur et l’a maîtrisé.

Mais la scène n’était pas encore jouée : le gardien de la paix blessé au bras a dû intervenir pour contenir la mère du jeune homme, qui tentait de se jeter dans les escaliers. Le policier blessé a dû être évacué sur l’hôpital général par une ambulance du SAMU. Son bras ne serait pas fracturé, mais les ligaments seraient touchés. Complètement ivre L’agresseur, un jeune homme de 21 ans, a été conduit au commissariat central et placé en garde à vue. Présenté dimanche après-midi au parquet de Dijon, il a été placé sous mandat de dépôt en attendant sa comparution devant le tribunal correctionnel, prévue pour cet après-midi. Le gardien de la paix blessé a déposé plainte.

Ce même samedi, vers 19 heures, un second équipage police secours de la sécurité publique était dépêché au foyer Sadi-Carnot, à Dijon : un homme complètement ivre menaçait le responsable de l’établissement. A l’arrivée de l’équipage de police, l’homme s’est rebellé, a porté des coups de pieds et des coups de poings. Un gardien de la paix a été blessé à la cheville, et une jeune femme, adjoint de sécurité, à la main. L’homme violent, un SDF âgé d’une quarantaine d’années, a été conduit en geôle de dégrisement (son taux d’alcoolémie dépassait encore 1,20 g à minuit trente), puis placé en garde à vue. Sa garde à vue a été prolongée, puis il a été remis en liberté, muni d’une convocation devant le tribunal correctionnel pour le 28 mars.

Le bien public, 25 septembre

Suivant
Imprimer l'article