Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Tarare : boules de pétanque contre les gendarmes
(Le 12 octobre 2007)

le progrès, 12/10/07 :

Les auteurs d’un guet-apens contre les gendarmes interpellés

Ces jeunes avaient tendu un piège fin septembre à Tarare

C’est un appel classique qui avait été reçu, dans la nuit du 26 au 27 septembre au centre opérationnel de la gendarmerie (COG). Un inconnu se plaignait d’un problème de circulation. Il ne pouvait pas sortir son véhicule à cause d’une voiture mal garée devant un garage, dans la cité de la Plata à Tarare. Et le COG d’envoyer une patrouille afin de régler ce problème.

Sur place, les gendarmes ont reçu un projectile contre la portière de leur véhicule. Il s’agissait d’une boule de pétanque qui venait d’être jetée contre eux. Très vite, les militaires ont tenté de savoir d’où provenait le tir qui, par chance, n’a fait aucun blessé. A quelques mètres, ils ont découvert quatre autres boules de pétanque qui semblaient leur être destinées. Les « lanceurs » avaient pris la fuite. Une enquête minutieuse a alors débuté pour identifier les auteurs de ce guet-apens.

Dans un premier temps, les gendarmes ont exploité les indices retrouvés sur les lieux et ont procédé à une enquête de voisinage. Finalement, mercredi, ils sont parvenus à identifier quatre jeunes habitants de la cité, tout juste âgés de 19 ans. Interpellés, certains ont reconnu leur participation. Comme seule explication, ils auraient déclaré qu’ils s’étaient inspirés d’une émission de télévision où des jeunes, dans un quartier sensible, jetaient des boules de pétanque contre les forces de l’ordre. Ces quatre jeunes ont été présenté mercredi devant le tribunal de Villefranche-sur-Saône et, comme la loi le prévoit, ils ont demandé un délai pour préparer leur défense.

En attendant l’audience, qui a été fixée au 30 octobre prochain, ils ont été maintenus en détention.

Si ils sont bien les auteurs de ces jets, ils risquent une forte peine car une boule de pétanque, comme tout autre projectile, est considéré comme une arme.

Suivant
Imprimer l'article