Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Lyon : dix flics municipaux en civil attaqués au sortir d’une fête
(Le 2 décembre 2007)

Vendredi soir aux Terreaux

Ce vendredi 30 novembre peu après minuit, une dizaine de policiers municipaux en civil faisaient la fête dans un bistro des Terreaux. Lorsqu’ils sont sortis, il ont été invectivés par trois jeunes qui en avaient reconnus certains, avec qui ils avaient eu affaires. Puis, c’est avec tout un groupe d’adolescents et de jeunes qu’une bagarre a éclaté avec ces policiers. L’un d’eux a une fracture du nez. Parmi les 11 personnes interpellées, 4 ont été mises hors de cause. Deux jeunes majeurs ont été incarcérés dès dimanche soir. Un autre majeur ainsi que 4 mineurs ont aussi été mis en examen.

************

Agression de policiers municipaux à Lyon : sept jeunes mis en examen, deux écroués

AFP 02.12.07 | 22h27

Sept jeunes, dont quatre mineurs de 17 ans, interpellés après avoir blessé un policier municipal en civil, victime d’une fracture du nez dans la nuit de vendredi à samedi à Lyon, ont été mis en examen et deux majeurs ont été écroués dimanche soir, a-t-on appris de source policière.

Les sept jeunes ont été mis en examen pour "violences volontaires en réunion sur agents de la force publique". Le parquet avait requis un mandat de dépôt pour les trois majeurs.

Vendredi peu après minuit, dix policiers municipaux en civil sortant d’une soirée entre amis, dans le centre de Lyon, avaient été pris à partie par trois jeunes qui, ayant déjà eu affaire à la police, les avaient reconnus.

Les jeunes avaient invectivé le groupe. Les policiers s’étaient éloignés mais au détour de la place, avaient été encerclés par une bande de 25 jeunes armés de pierres et de bouteilles de verre. Trois d’entre eux avaient frappé un policier qui s’en est sorti avec une fracture du nez et des contusions multiples.

A la suite de l’intervention de la police nationale, 11 jeunes avaient été interpellés et quatre d’entre eux mis hors de cause.

Suivant
Imprimer l'article