Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

Voitures brûlées au nouvel an : les chiffres fumeux du ministère de l’Intérieur
(Le 10 janvier 2008)

Voitures brûlées : les chiffres fumeux du ministère de l’Intérieur

878 voitures auraient été incendiées dans la nuit du 31 décembre 2007, affirme désormais le ministère de l’Intérieur. Soit le double que ce qu’il annonçait jusqu’à présent.

source reuters, jeudi 10 janvier 2008

Le ministère de l’Intérieur a revu en forte hausse le bilan des violences de la nuit de la Saint-Sylvestre. Il chiffre désormais à 878 le nombre de voitures brûlées, très loin de l’estimation de la Direction générale de la Police nationale (DGPN) qui ne faisait état « que » de 397 véhicules incendiés.

Malgré cette rectification, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Gérard Gachet, a souligné au micro d’Europe 1 « une baisse par rapport au bilan global de l’an dernier de 973 véhicules détruits. C’est une baisse de 9,7%. » Alors qu’en 2006 le seul bilan connu était de 397 voitures brûlées durant la nuit du Nouvel-An, pour 2007, la DGPN faisait état de 372 véhicules incendiés, dont 144 en Ile-de-France et 228 en province.

Comptabilité aléatoire Des chiffres considérés comme sous-évalués par l’opposition dès le 1er janvier. « Les nouveaux chiffres confirment l’existence d’une violence inquiétante et qui ne recule pas », dénonce ainsi Julien Dray, porte-parole du Parti socialiste.

Le ministère de l’Intérieur se défend de minimiser les chiffres, mettant l’accent sur la difficulté de faire un « bilan consolidé » parce que certains « se déclarent des jours voire des semaines après ». Il accuse également certains de profiter de ces violences pour frauder à l’assurance. De plus, « il est très difficile de savoir à quel moment on bloque le curseur », a-t-il dit. Pour cette année, le ministère a décidé d’arrêter le compteur à la rentrée des vacances scolaires.

Selon l’enquête d’Europe 1, à qui il manquait les statistiques d’une dizaine de préfectures, 746 voitures ont été incendiées le 31 décembre au soir, une hausse de 10% par rapport au bilan que la radio avait établi de la même manière début 2007

Suivant
Imprimer l'article