Revenir aux brèves

Actions directes

Afrique

Allemagne

Amérique du Sud

Antifascisme

Asie

Australie

Belgique

Canada

Ecoles

Espagne

Etats-Unis

Europe

Faux-amis

Grèce

Italie

Keufs, juges, contrôleurs, militaires, journalistes...

Libération animale

Monde

Moyen/Proche-Orient

Notes critiques

Nuisances et Technologies

Parutions

Pays-Bas

Prisons & Centres de rétention

Publicité

Repression et Propagande policiere

Réacs de tous poils

Russie/Ukraine/Biélorussie

Solidarité(s)

Squats

Suisse

Turquie

Revenir à Cette Semaine

La Roche sur Yon : Une crèche saccagée le jour de l’An
(Le 3 janvier 2008)

Une crèche saccagée le jour de l’An en Vendée

Les santons grandeur nature avaient été créés pour le Téléthon. Ils ont été la cible de vandales le Jour de l’an, à Bazoges-en-Paillers (La Roche sur Yon).

« Dans la crèche, Marie est décapitée. Le petit Jésus est déshabillé. Et l’âne a les pattes brisées. » Les habitants de Bazoges-en-Paillers, dans le Nord-Vendée, ont bien du mal à digérer le réveillon du Nouvel an. La stupeur l’emporte sur l’esprit de fête. La crèche grandeur nature, située sur la place centrale du bourg, a été saccagée.

7 h 15, mardi 1er janvier. De jeunes habitants reviennent de goguette. Tout à coup, ils aperçoivent « deux personnes avec un chien dans la crèche, rapporte Emmanuel Godet, le secrétaire du comité des fêtes. Elles se sont enfuies dans une ruelle. C’est là que l’on a retrouvé la tête de Marie. »

L’émotion est d’autant plus forte que la crèche est le fruit d’un effort collectif. Une centaine d’habitants avaient mis la main à la pâte. « Nous l’avions imaginée au profit du Téléthon. C’était notre première participation, se désole Emmanuel Godet. Et puis, la mise en scène imaginée par les malfaiteurs était un peu osée... »

« C’est moche. C’est quand même de la crèche dont il s’agit, tempête Yannick Brousseau, premier adjoint au maire. Je ne sais pas encore si on fera appel aux gendarmes. Mais on mène notre enquête. »

L’ardeur des habitants de Bazoges n’est pourtant pas complètement douchée. La crèche sera remise en état ce jeudi. Elle ne sera remisée qu’à la date prévue, le 15 janvier. Et même agrandie en fin d’année. Car, conclut un passant, « on l’aime, notre nouvelle crèche ».

Ouest-France, 3 janvier 2008

Suivant
Imprimer l'article