Retour au format normal


Aubervilliers : un keuf poignardé

(31 janvier 2008)

par

Un policier poignardé à Aubervilliers

AP | 31.01.2008 | 12:37

Un policier a été poignardé jeudi matin à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) par un homme qui a pris la fuite, a-t-on appris de source policière. Blessé de plusieurs coups de couteau au niveau du ventre et des épaules, le fonctionnaire âgé de 28 ans a été hospitalisé. Ses jours ne seraient pas en danger, précise-t-on de même source.

L’agression est intervenue vers 9h30 lorsqu’un groupe de policiers du commissariat d’Aubervilliers chargés d’enquêter sur des vols à la portière a repéré un individu suspect près de l’avenue Jean-Jaurès.

Se sentant repéré, l’inconnu, qui aurait une trentaine d’années, a alors pris la fuite avant de se réfugier dans un commerce. Rattrapé par un policier, il a alors sorti un couteau et frappé le fonctionnaire à plusieurs reprises. Il s’est de nouveau enfui et n’a pu être rattrapé.

"Malheureusement, pour le moindre délit, le policier est aujourd’hui pris pour cible", a déploré Kamel Hadj, l’un des délégué du Syndicat général de la police-Force ouvrière (SGP-FO) en Seine-Saint-Denis. "Les malfrats sont prêts à attenter à la vie de nos collègues pour pas grand-chose".

Faisant part de son "émotion", la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie a indiqué dans un communiqué qu’elle adressait au policier blessé ses voeux de prompt rétablissement, l’assurant, "ainsi que l’ensemble des policiers, de son soutien dans l’exercice souvent difficile de leurs missions". AP

***********

Un policier poignardé à Aubervilliers

L’homme, âgé de 28 ans, s’est fait agresser en pleine rue

Un policier a été agressé hier matin peu avant 10 heures à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) alors qu’il tentait d’interpeller un individu pris en flagrant délit de vol. Vers 9 h 30, trois policiers en civil du commissariat d’Aubervilliers chargés d’enquêter sur des vols à la portière repèrent un individu suspect autour d’un véhicule avenue Jean-Jaurès. A la vue des policiers, l’individu, âgé d’une trentaine d’années, prend la fuite à vélo, avec quelques objets, dont un casque de moto, dérobé dans le véhicule.

L’agresseur en fuite

Deux policiers le prennent alors en chasse à pied, le dernier à bord du véhicule de fonction. Après l’avoir perdu de vue puis retrouvé, les deux policiers à pied parviennent à l’approcher.

C’est là que l’agresseur aurait sorti un tournevis ou un couteau et poignardé un des deux officiers. “Le policier a pris cinq coups : un à l’épaule droite, un à la main, un à hauteur des reins, un à la cuisse et un dans l’aine. Il a aussi reçu plusieurs coups au visage”, indique une source proche de l’enquête. L’agresseur a ensuite réussi à prendre la fuite à pied, laissant son vélo sur place.

Vingt jours d’arrêt

En exercice depuis deux ans à Aubervilliers, le policier a été hospitalisé à Avicennes. Ses blessures étant légères, il a pu sortir en fin de journée. Il a bénéficié de vingt jours d’arrêt. Frédéric Lagache, secrétaire national d’Alliance (second syndicat de gardiens de la paix), a déploré que la “police ait une fois de plus à payer un lourd tribut”.

Comme plusieurs syndicats de police, Alliance réclame “des mesures pour la sécurité des policiers et des peines plancher pour leurs agresseurs”. Hier au soir, l’agresseur n’avait toujours pas été retrouvé.

http://www.metrofrance.com/fr/ article/2008/01/31/21/2352-37/index.xml



Référence : http://cettesemaine.info/article.php3_id_article=1003.html