Retour au format normal


Epinay-sur-Seine : tirs sur des policiers

(31 août 2008)

par

Epinay-sur-Seine : tirs sur des policiers

Trois policiers de la Brigade anticriminalité ont essuyé des tirs, dans la nuit de samedi à dimanche, dans le quartier d’Orgemont à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Ils tentaient d’interpeller l’agresseur présumé d’un jeune homme quand la tension est montée avec un groupe qui se trouvait au pied d’un immeuble. Une bagarre a éclaté.

Les policiers ont dû utiliser leurs flash-ball pour se protéger. Ils ont été visés par plusieurs tirs de flash-ball et d’une arme à feu de petit calibre. La patrouille a pu finalement regagner sa voiture avec le suspect interpellé. Il n’y a pas eu de blessés.

leparisien.fr, 31.08.2008, 20h33

********

Epinay-sur-Seine : le tireur présumé interpellé

L’auteur présumé de plusieurs coups de feu tirés sur des policiers, dans la nuit de samedi à dimanche, à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), a été interpellé hier soir, à proximité du commissariat. Ce jeune homme de 21 ans a été déféré mardi au tribunal de Bobigny avec trois complices présumés, soupçonnés d’avoir attaqué les policiers qui venaient d’interpeller un de leurs amis, dans le quartier d’Orgemont.

L’arme n’a pas été retrouvée, mais il pourrait s’agir d’un gros calibre.

Le Parisien, 02.09.2008, 15h33 | Mise à jour : 15h44

*******

Epinay-sur-Seine - Quatre interpellations après des tirs sur des policiers

Quatre jeunes gens soupçonnés d’avoir fait partie d’un groupe ayant tiré sur des policiers, dimanche, sans faire de blessés, dans une cité d’Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) ont été interpellés lundi matin. Agées d’une vingtaine d’années, les quatre personnes interpellées à leur domicile ont été placées en garde à vue. Un cinquième jeune est recherché.

Flash-ball

Dans la nuit de samedi à dimanche, un équipage de la Brigade anti-criminalité (BAC) avait essuyé "plusieurs tirs" alors que les policiers interpellaient à la cité d’Orgemont l’auteur présumé d’une agression violente venant d’être commise sur un jeune homme. Après avoir secouru la victime, retrouvé et menotté son agresseur, les fonctionnaires ont été "agressés physiquement" par quelques personnes et ont fait usage de flash-ball, selon la police. C’est après qu’au moins deux jeunes gens "ont tiré à plusieurs reprises" avec des armes "restant à identifier". Selon une autre source policière, il s’agirait "d’un flash-ball et d’une arme de type gomme-cogne" à balles en caoutchouc dur.

(D’après agence), 01/09/2008 - 11h53



Référence : http://cettesemaine.info/article.php3_id_article=1452.html