" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Barcelone : sabotage de caméras dans plusieurs quartiers
Article mis en ligne le 24 juin 2014
Imprimer

Barcelone : caméras de surveillance sabotées

Les 12 et 13 mai 2014, nous avons saboté deux caméras de vidéo-surveillance avec des marteaux à une station de métro à Nou Barris, une autre de la même façon à Sant Andreu, et bombardé de peinture deux autres caméras respectivement à Gràcia et Sant Antoni.

Nous envoyons nos salutations chaleureuses aux compagnon-es anarchistes emprisonné-es à travers le monde, avec une affection particulière envers Mónica et Francisco, incarcéré-e-s dans l’État espagnol.

Vive l’anarchie.

[Traduit de l’espagnol par Contrainfo de Indy Barcelone, 14 jun 2014]