" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Italie : Gianluca et Adriano condamnés
Article mis en ligne le 19 juillet 2014
Imprimer

Rome – 18 juillet 2014

Les compagnons anarchistes Gianluca Iacovacci et Adriano Antonacci ont été condamnés aujourd’hui par la juge Simonetta D’Alessandro à 6 années de prison (Gianluca) et 3 ans et 8 mois (Adriano) pour plusieurs sabotages et attaques incendiaires contre ENIL, ENEL (entreprises d’énergie), un magasin de fourrure, des banques et le chantier d’une décharge près de Rome entre 2010 et 2013.

La juge a confirmé le délit d’association subversive (270bis) à finalité de terrorisme international. Gianluca avait revendiqué il y a quelque temps la responsabilité d’une partie des actions dont ils étaient accusés, celles signées par la FAI/FRI.

Lors du procès, il a refusé de se défendre et a révoqué l’avocat, tous deux ont refusé de participer à un procès par vidéoconférence.

Pour leur écrire :

Gianluca Iacovacci
CC di Alessandria
Via Casale 50/A
15122 San Michele (AL)
Italie

Adriano Antonacci
CC di Ferrara
Via Arginone 327
44122 Ferrara
Italie

[Traduit de l’italien de la CNA, 19 luglio 2014]