" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Paris : feu à la Justice et feu au Droit !
Article mis en ligne le 24 septembre 2015
Imprimer

Paris Xe : L’incendiaire de la Maison de la justice et du droit écroué

Le Parisien, 23 Sept. 2015, 20h48

Un homme de 67 ans vient d’être placé en détention provisoire, dans l’attente de son procès, pour avoir provoqué un incendie, le 15 septembre dernier, devant la Maison de la justice et du droit, rue du Buisson, dans le Xe arrondissement.

Ce jour-là, en fin de matinée, l’homme avait téléphoné à l’établissement, pour prévenir qu’il s’apprêtait à mettre le feu « dans les 15 minutes ». Joignant le geste à la parole, le sexagénaire avait aspergé d’essence une valise posée sur un chariot métallique devant la Maison de la justice et du droit, sans faire de blessés. Il n’a pu expliquer son geste, mais l’expert psychiatre l’a déclaré accessible à une sanction pénale.