" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Saint-Jean (Haute-Garonne) : chaque âge saccage en règle
Article mis en ligne le 24 décembre 2014
Imprimer

Une classe vandalisée à Saint-Jean Centre

La Dépêche, 24/12/2014 à 09:02

C’est un saccage en règle qu’a subi la classe d’intégration (Clis) dans la nuit de lundi à mardi à l’école de Saint-Jean Centre. Derrière la porte fracturée, l’aspect de la classe offrait une vision pitoyable. Outre deux vitres brisées, les écrans d’ordinateurs jonchant le sol, les chaises et tiroirs renversés le disputaient aux craies crayons et feutres qui couvraient le plancher. Sans oublier des maculages de peintures

A priori rien n’aurait été volé, les auteurs de ce saccage ne voulaient, semble-t-il que casser. Un petit jeu qui pourrait leur coûter cher s’ils sont retrouvés. Les parents seraient pris en défaut de surveillance de leurs enfants. Les gendarmes ont été chargés de l’enquête.

Pour sa part Marie-Dominique Vézian, maire, a tenu à exprimer : « Je déplore ces incivilités gratuites mais notre personnel technique et celui d’entretien mettront tout en œuvre pour que les écoliers puissent rentrer dans de bonnes conditions ».