" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Rennes : instruction judiciaire et quatre arrestations après le blocage du métro |mis à jour]
Article mis en ligne le 30 mars 2016
Imprimer

Métro de Rennes vandalisé. Les quatre lycéens mis en examen

Ouest France, 31/03/2016 à 20:39

Le juge d’instruction rennais, saisi de l’affaire des dégradations, entend actuellement les quatre mineurs, suspectés d’avoir lancé des chaises sur les voies du métro de Rennes mardi matin.

Les quatre adolescents, âgé de 15 à 17 ans, qui prenaient part à une manifestation contre la loi Travail, avaient bloqué la rocade de Rennes mardi matin avant de se diriger vers la station de métro à Villejean.

Ils passent aux aveux

Des chaises, volées à l’université de Villejean, avaient ensuite atterri sur les voies, bloquant le métro pendant trois heures.

Durant leur audition, les quatre lycéens, scolarisés à Mendès-France, ont reconnu leur présence sur les lieux. Ils ont aussi admis avoir jeté les chaises.

Sept ans encourus

Le juge d’instruction les a mis en examen, ce jeudi soir, pour mise en danger de la vie d’autrui, dégradations volontaires, entrave à la circulation dans le métro.

Remis en liberté, sous contrôle judiciaire, ils encourent sept ans de prison. L’enquête se poursuit pour identifier les personnes qui sont à l’initiative de l’action menée mardi.


Métro vandalisé à Rennes : quatre mineurs en garde à vue

Ouest France, 30/03/2016 à 17:37

Quatre mineurs, âgés de 15 à 17 ans, ont été interpellés suite aux dégradations commises sur le métro, à Rennes, mardi matin. Ils sont en garde à vue.
Ce mercredi matin, le parquet de Rennes annonçait qu’une enquête a été ouverte pour « mise en danger de la vie d’autrui, dégradations volontaires en réunion de biens destinés à l’utilité publique, entrave à la circulation ferroviaire à la suite des dégradations commises dans le métro rennais ».

Mardi, un groupe d’étudiants entendait manifester son désaccord avec la loi Travail en lançant des chaises sur la voie du métro, provoquant de graves perturbations sur le réseau. Le trafic a été bloqué pendant trois heures sur l’heure de midi.

Âgés de 15 à 17 ans

Les policiers ont mis la main sur des suspects en visionnant les vidéos, prises par les caméras de surveillance du métro.

Selon le parquet, quatre mineurs (15 ans, 16 ans et 17 ans pour deux d’entre eux) sont actuellement en garde à vue.

Les responsables du métro rennais avaient estimé que les faits commis avaient fait courir un grand danger aux usagers. « On a frôlé la catastrophe », avaient-ils déclaré en faisant le bilan des dégradations.