" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Italie : attaques solidaires avec les prisonniers ‘No TAV’
Article mis en ligne le 1er février 2014
Imprimer

Bologne : attaque contre le PD

Nous apprenons par la presse locale que plusieurs locaux du Parti démocrate (de Centopassi, Casaralta, Navile et San Donato) ont été maculées de peinture rouge et des inscriptions « No Tav » ont été taguées sur les murs et les volets. Ces derniers mois, des dizaines de bureaux du Parti démocrate ont été ciblés dans toute l’Italie comme une expression de solidarité avec les prisonniers No Tav (dont une attaque début janvier à Milan).

[Traduit d’informa-azione, 30 janvier 2014 à 16h42]


Trento – Banques attaquées en solidarité avec les prisonniers No TAV

Selon les journaux locaux (« L’Adige », « Il Trentino », « Corriere del trentino ») à Trento, dans la nuit du 23 au 24 janvier 2014, sept agences bancaires de Trento et Bolzano auraient été attaquées (ou six, selon les versions), appartenant au groupe Intesa Sanpaolo qui, comme indiqué dans « Il Trentino« , « finance le TAV dans le Piémont« . Les journaux parlent de DAB mis hors-service par de l’huile répandue, de la colle ou du silicone dans les serrures, des caméras endommagées, des tags écrits sur les murs et les fenêtres tels que « Liberté pour les No TAV arrêtés« , « Tous libres« , « No TAV« , « No TAV libres« .

[Traduit d’informa-azione, 27 janvier 2014 à 21h48]


Italie : Chiara, Claudio, Mattia et Niccolò transférés dans d’autres prisons

Le 30 janvier dans la matinée, les compagnons et la compagnonne arrêtés le 9 décembre avec l’accusation d’« attentat à finalité terroriste » dans le cadre d’une opération répressive contre la lutte No TAV*), ont été transférés dans d’autres prisons dotées de sections Haute Surveillance.

Claudio Alberto
Casa Cincondariale
Via Arginone, 327
44122 Ferrara

Chiara Zenobi
Casa Circondariale Rebibbia
via Bartolo Longo, 92
00156 Roma

Mattia Zanotti
Niccolò Blasi
Casa di Reclusione
Via Casale San Michele, 50
15100 Alessandria

Ecrivons-leur vite et régulièrement !
(n’oubliez pas d’indiquer l’expéditeur si vous voulez recevoir une réponse)

[Traduit de l’italien de Informa-azione, 30 janvier 2014 à 16h50]