" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Bruxelles : Solidarité avec les anarchistes arrêtées dans l’enquête concernant plusieurs braquages de banque à Aix-en-Chapelle (Allemagne)
Article mis en ligne le 14 juillet 2016
Imprimer

Solidarité avec les anarchistes arrêtées dans l’enquête concernant plusieurs braquages de banque à Aix-en-Chapelle, Allemagne

Ces dernières semaines, plusieurs anarchistes ont été arrêtées en Espagne et aux Pays-Bas sur l’ordre de la police criminelle allemande. Une compagnonne a déjà été extradée en Allemagne, une autre est détenu en prison aux Pays-Bas. L’enquête concerne plusieurs braquages de banque en 2013 et 2014 dans la ville d’Aix-en-Chapelle.

Sont-elles coupables ou innocentes ? Dans une société qui tend toujours plus vers une dictature de l’argent et du contrôle, le jugement de leurs tribunaux ne nous intéresse pas vraiment. L’État et son système judiciaire se sont toujours démontrés d’être les chiens de garde zélés de l’idéologie dominante, toujours marginalisant, punissant, incarcérant, torturant et même assassinant celles et ceux qui s’y opposent consciemment, voir celles et ceux qui ne lui sont pas rentables et qui sont donc considérés comme jetables.

Nos cœurs et pensées sont avec tout individu qui cherche des nouvelles voies, qui choisit de ne pas être un esclave du statu quo et qui cherche à découvrir les possibilités pratiques relevant de ce choix ; avec tout individu qui se bat contre les différentes formes d’autorité et qui attaque les structures, les institutions et les hommes qui imposent leur joug oppressif aux pauvres et aux indésirables.

Partout, la domination met des bâtons dans les roues de celui qui s’aventure hors des sentiers battus de la soumission, de la docilité et de la servitude. Alors luttons pour conquérir notre liberté en mettant partout des bâtons dans les roues de la domination.

Liberté pour les compagnonnes
Liberté pour toutes et tous

En solidarité, nous continuons...

Des anarchistes de Bruxelles // juillet 2016

solidaritatrebel.noblogs.org // solidariteit.noblogs.org