" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Bruges (Belgique) : destruction incendiaire d’un chantier d’autoroute
Article mis en ligne le 31 août 2016
Imprimer

Un chantier d’autoroute détruit par un incendie : circulation routière et ferroviaire entravée

Lacavale, 31/08/16

Tôt le matin du 30 août 2016, un pont en construction sur l’autoroute A11, nouveau tronçon qui doit relier Knokke à Bruges, était en feu. Vu certaines difficultés, les pompiers ont dû laisser le feu finir son travail : il ne reste plus rien du pont en question. Le trafic des trains entre Bruges et Knokke a été interrompu dans les deux directions à cause de l’incendie. Une déviation a dû être installée pour les automobilistes, dans les deux sens.

Ce nouveau tronçon d’autoroute doit faciliter le transport routier entre l’intérieur du pays et le port qui se trouve à côté, à Zeebrugge. Les travaux sont effectués par des entreprises qui, à part construire des autoroutes pour améliorer les flux de l’économie capitaliste, construisent aussi des prisons pour défendre l’État, sa loi et la propriété privée. Il s’agit de DG Infra+ (constructeur de la nouvelle prison de Marche-en-Famenne) et Willemen (construction de la nouvelle prison de Leuze-en-Hainaut).

Le feu s’est déclaré tôt le matin, quand personne n’était encore présent sur le chantier. Les causes sont inconnues.