" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Gelsenkirchen (Allemagne) : feux d’artifices solidaires devant la taule
Article mis en ligne le 2 novembre 2016
Imprimer

Action à la prison en Allemagne en solidarité avec notre compagnonne

Samedi soir dernier, nous avons fait une action à la prison de Gelsenkirchen, Allemagne, en solidarité avec notre compagnonne retenue captive, accusée d’une expropriation de banque à Aachen.

Des feux d’artifices ont été lancés au dessus des murs de la prison et des slogans criés. Alors que le procès, qui s’étalera sur 9 jours différents sur une durée d’un mois, commencera vendredi 4 novembre, la solidarité est d’autant plus nécessaire. Nous sommes en colère et nous exigeons la liberté de notre compagnonne !

Nous appelons tout le monde à continuer d’entreprendre des actions de solidarité. Car s’ils touchent l’un-e d’entre nous, ils nous touchent toutes et tous.

Solidarité par la lutte ! Liberté pour notre compagnonne !

[Traduit de l’anglais de solidariteit, 2016/11/02]