" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Jemappes (Belgique) : black-out non accidentel...
Article mis en ligne le 29 novembre 2016
Imprimer

Grosse panne de courant hier dans le Borinage à cause d’un acte criminel

L’avenir, 28/11/16 17h15

Plus de 10 000 foyers ont été impactés par une panne qui a touché le réseau électrique dimanche soir, suite à un incendie de câbles de distribution d’un transformateur à Jemappes. Le courant a été rétabli dans la nuit.

C’est suite à l’incendie de plusieurs câbles de distribution du poste de transformation de Jemappes que plus de 10 000 foyers se sont retrouvés dans le noir hier [il s’agit de huit câbles moyenne tension passant sur un petit pont, ou "passerelle technique", à la sortie du transfo, selon RTL]. Ce poste alimente une partie importante du Borinage et les communes et sous-communes de Quaregnon, Hornu, Wasmuel, Baudour, Jemappes, Flénu, Cuesmes, Saint-Ghislain et Tertre ont été totalement ou partiellement privée d’électricité.

C’est un acte de vandalisme qui est à l’origine de l’incendie. Une fois que les équipes du gestionnaire du réseau ORES sont intervenues, les habitants ont été réalimentés progressivement, à partir d’autres de postes de transformation de la région.

Vers 23h30, l’alimentation électrique était rétable pour près de 50% des foyers touchés. L’ensemble de la population était de nouveau réalimentée vers 3h30 ce matin.

D’importants dégâts

"Les dégâts occasionnés par cet incendie sont importants. Ils concernent non seulement les infrastructures du réseau de distribution électrique, mais aussi des liaisons de fibres optiques", communique ORES. Les équipes de garde et du personnel rappelé d’urgence sont à pied d’oeuvre depuis minuit pour réparer les dégâts causés au poste de transformation de Jemappes. Les travaux se sont poursuivi aujourd’hui toute la journée. ORES a déposé plainte pour détérioration de bien.


Panne de courant dans le Borinage : un impact financier important

DH, 29 novembre 2016 à 07h49 (extraits)

Dimanche soir aux alentours de 20 heures, une importante partie du Borinage s’est retrouvée plongée dans le noir durant plusieurs heures. La panne généralisée a notamment touché les localités de Quaregnon, Hornu, Wasmuel, Baudour, Jemappes, Flénu, Cuesmes, Saint-Ghislain et Tertre.

Si le courant a pu être rétabli progressivement dans la plupart des villages, certains habitants de Boussu, Wasmuël et Quaregnon ont dû patienter jusqu’à 3 heures du matin. Pour de nombreux commerçants et restaurateurs, les conséquences sont lourdes.

Le milieu de l’Horeca n’est cependant pas le seul à avoir été touché. Hier matin, il était par exemple impossible de joindre par téléphone les services de la zone de police boraine. "Nous avons pris contact en urgence avec Ores pour que la ligne puisse être rétablie" , explique-t-on à la zone. "Le générateur avait pris le relais dimanche mais ce lundi, son quota d’heures était dépassé."

Si bien que tous les appels ont dû être redirigés vers le 101. "Ce n’est pas très pratique mais on a pu gérer la situation. Nous avons travaillé à l’ancienne lorsque des personnes se présentaient. Les auditions ont été prises à la main et seront retranscrites dans les programmes." En fin de matinée, la situation était heureusement revenue à la normale.

Toujours mobilisées, les équipes d’Ores ont pu compter sur le renfort des équipes de Charleroi. “Nous avons fait notre possible pour permettre un retour à la normal dans le courant de la journée. Mais la situation était délicate.” En effet, les dégâts occasionnés dimanche soir étaient importants. “Ils concernent les infrastructures du réseau de distribution mais aussi des liaisons de fibres optiques et le réseau téléphonique.”


Encore des coupures de courant dans la région de Mons et du Borinage : ORES appelle à ne brancher que le strict nécessaire

Nord Eclair, 28 Novembre 2016 à 19h48

Certains quartiers de Jemappes, Flénu et Quaregnon subissent à nouveau subi des coupures de courant ce lundi soir. Et cela risque de se reproduire jusqu’à mardi.

La réparation des câbles incendiés à proximité du poste de transformation de Jemappes n’a pas pu être achevée avant la tombée de la nuit. Conséquence : le réseau reste fragile. Des foyers font à nouveau face à des coupures d’électricité ce lundi soir, et ce sera sans doute le cas encore jusqu’au lendemain. « Le réseau est fragilisé. Quand le soir tombe, que les gens rentrent du travail et qu’en plus il fait nettement plus froid, la charge augmente et comme on est déjà à la limite, des coupures se produisent », dit Jean-Michel Brébant, le porte-parole d’ORES. Ce ne sont pas des villages entiers qui sont touchés mais plutôt des tronçons de route et des petits groupes de maisons, « des poches sur Jemappes, Flénu et Quaregnon ».

« Nous demandons aux gens de faire preuve de parcimonie pour le moment dans l’utilisation de leurs appareils électriques : ne branchez que le strict nécessaire », appelle le porte-parole. A ce prix on pourra peut-être éviter que le courant saute...