" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Sousceyrac (Lot) : sabotage contre le projet d’éoliennes industrielles
Article mis en ligne le 6 décembre 2009
Imprimer

Sousceyrac. Projet d’aménagement éolien : sabotage d’un mât de mesure

La Dépêche, 06/12/2009 à 09:59

La commune de Sousceyrac a un projet commun d’aménagement éolien, avec la commune limitrophe de Saint-Saury (Cantal). Ce projet est bien avancé puisque l’étude d’impact sur la faune et la flore est terminée.

Un plan d’implantation de 7 éoliennes a été retenu en fonction de la migration des milans royaux et des chiroptères (chauves-souris). La société Valorem, développeur du projet venait d’installer un mât de mesure de 60 m de haut afin d’étalonner la vitesse du vent en fonction de l’altitude. Dans la nuit du 3 au 4 décembre ce mât a été saboté et gît fracassé en plusieurs morceaux sur le sol comme en témoigne la photo.

Les haubans ont été sectionnés net, provoquant la chute et la destruction du mât et des appareils de contrôle.

Cet « incident » est le deuxième puisqu’un mât identique avait déjà été détruit lors des dernières élections municipales en 2008. A l’heure où les citoyens se mobilisent pour développer les énergies renouvelables, cet acte est incompréhensible d’autant plus que les deux réunions publiques qui ont eu lieu à Sousceyrac témoignent de l’adhésion de la population à l’implantation d’éoliennes.

Ce projet initié en parallèle avec le réseau de chaleur placerait la commune en pionnière du développement durable. Malheureusement certains opposants aux éoliennes se comportent comme des saboteurs irréductibles.

Ils disposent pourtant d’un droit de réponse et d’intervention. Les élus ont toujours respecté et tenu compte de leurs objections.

Souhaitons que ce sabotage ne remette pas en cause un projet qui aura mis plusieurs années avant d’aboutir dans le respect de notre environnement.

L’affaire est désormais suivie par la gendarmerie.