" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Mossano (Trentin, Italie) : sabotage incendiaire d’une antenne-relais de téléphonie mobile
Article mis en ligne le 9 janvier 2017
Imprimer

"Les modalités sont les mêmes que celles des attentats de 2003 et 2013 [contre la même antenne]. La nuit de samedi [7 janvier] à dimanche, un pylône qui héberge les antennes de téléphonie mobile Vodafone et Wind, dans la zone de Mossano à Isera, a été livré aux flammes.

Les pompiers d’Isera et de Rovereto ont mis toute la nuit pour mettre la zone en sécurité. (...) Ce sont les carabiniers qui ont été chargés de l’enquête. Ils se sont pour l’instant limités à certifier l’origine volontaire de l’incendie. La première piste est celle des anarchistes, mais jusqu’à présent il n’y a pas eu de revendication du geste."

[Traduit de l’italien du journal local, Trento Today, Isera, attentato al traliccio, 09 gennaio 2017 06:01]