" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Nantes : incarcération pour le manifestant accusé d’avoir repeint le comico en rose
Article mis en ligne le 13 février 2017
Imprimer

Nantes Commissariat vandalisé : le suspect, écroué, sera jugé plus tard

Presse Océan, 13.02.2017 16:14

Il avait été interpellé par la brigade anticriminalité, samedi après-midi, à Nantes, en marge de la manifestation contre "les violences policières" et en soutien à "Théo" , ce jeune homme blessé lors d’une interpellation à Aulnay-sous-Bois.

Ce jeune manifestant, soupçonné d’avoir aspergé de peinture rose la devanture du commissariat Olivier-de-Clisson (qui rouvrait ses portes ce lundi), avait été placé en garde à vue et devait être jugé ce lundi, en comparution immédiate. Il ne l’a finalement pas été.

Son procés se tiendra dans les semaines à venir.

Le jeune homme, déjà interpellé à plusieurs reprises en marge de rassemblements, a cependant été placé en détention dès dimanche soir pour purger une précédente peine de 2 mois de prison.