" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Grèce : un député attaqué
Article mis en ligne le 29 juin 2011
Imprimer

Reuters, 29/06/2011 | Mise à jour : 18:37

Des manifestants grecs ont jeté mercredi des projectiles sur un député du Pasok, le parti au pouvoir, qui avait voté en faveur de mesures d’austérité destinées à éviter la faillite financière du pays.

Une vingtaine de manifestants ont jeté des bouteilles et une chaise sur le député Alexandros Athanasiadis qui sortait du parlement escorté par cinq policiers. Des images diffusées par la télévision le montrent se tenant l’oreille, mais selon des sources proches de la police, il n’a pas été blessé.

Par ailleurs, un groupe d’anarchistes a attaqué à coups de barres de fer le ministère des Finances, non loin de la place Syntagma. Un bureau de post situé au rez-de-chaussée du ministère a été incendié.