" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Bruxelles - Vol dans la voiture du premier ministre Di Rupo
Article mis en ligne le 21 août 2014
Imprimer

Belgique : le Premier ministre se fait voler des documents et son ordinateur dans sa voiture

Le Parisien | 21 Août 2014, 10h20

L’ordinateur portable d’Elio di Rupo, ainsi que des documents, ont été volés dans la voiture du Premier ministre belge, rapportent jeudi les journaux du groupe Sudpresse et le quotidien néerlandophone « Het Nieuwsblad », qui évoquent notamment des données sensibles sur la famille royale belge.

Les services du Premier ministre confirment le vol, jeudi, mais nient le caractère sensible des documents dérobés. Ce sont « principalement des notes personnelles et quelques documents de travail, il ne s’agit pas d’informations classées ou de secrets d’Etat, documents qui sont toujours transportés selon les règles et procédures adaptées », explique un porte-parole d’Elio di Rupo. Le PC portable du Premier ministre était de surcroît sécurisé, a-t-il précisé à la RTBF, la radio publique belge francophone.

Le vol a été perpétré alors qu’Elio di Rupo s’était rendu, lundi en fin de journée, dans une salle de fitness bruxelloise, en quittant le siège de la Commission européenne, précisent la presse belge et l’agence Belga. Son chauffeur avait quitté la voiture pour se rendre à une librairie voisine. Les voleurs ont fracturé une porte et brisé des vitres pour emporter le contenu du coffre de la voiture. Elio Di Rupo et son chauffeur ont fait une déposition auprès de la police locale de Bruxelles. Le parquet de Bruxelles a ouvert une enquête, mais « aucun suspect n’a été identifié » à ce stade, a indiqué Ine Van Wymerch, une porte-parole du parquet, interrogée par la RTBF.

Elio Di Rupo est à la tête du gouvernement sortant qui expédie les affaires courantes en attendant la formation du nouvel exécutif issu des élections législatives de mai dernier. Les négociations en vue de former un gouvernement de coalition sont en cours et devraient durer encore plusieurs semaines au moins.