" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Quinta Normal (Santiago du Chili) : peinture et molotovs contre le "sanctuaire de Lourdes"
Article mis en ligne le 14 juin 2014
Imprimer

Des cocktails mototov contre le sanctuaire de Lourdes à Santiago du Chili

Un site de curetons, 13 juin 2014 à 9:54

Chili - Le Sanctuaire de Lourdes de la commune de Quinta Normal (Santiago du Chili) a été la cible d’une attaque profanatoire menée par un commando anarchiste. Les faits datent du 5 juin. Neuf cocktails molotov et des bombes de peinture ont visés le sanctuaire. Fort heureusement, les cocktails molotov n’ont pas atteint leur objectif et n’ont fait que très peu de dégâts. Ce sont finalement les bombes de peinture qui ont occasionné le plus de déprédations.

Les plus grands dommages se situent à l’entrée de la Basilique du Sanctuaire et à l’entrée de la grotte. Le frère assomptionniste Ramon Gutierrez, directeur du sanctuaire, a expliqué que les portes de la basilique étant en métal, elles ont résisté au liquide incendiaire et que le pire a été évité. « C’est une attaque contre la communauté chrétienne » a-t-il insisté.

Les graffitis qui signent l’attaque ne laissent place à aucun doute sur la motivation antichrétienne des auteurs. Le Cardinal Ricardo Ezzati, Archevêque de Santiago, a envoyé une lettre de soutien à la communauté religieuse et paroissiale du Sanctuaire de Lourdes, dénonçant cette "violence insensée".