" />
Slogan du site

Nous n’avons aucune préférence pour les brèves dites "politiques" qui ne s’opposent aux brèves "sociales" que pour les chantres de l’avant-garde. Nous reprenons ici ces deux catégories pour être clairs, sans les partager pour autant : la guerre sociale n’a besoin ni de sigles ni de communiqués pour exister quotidiennement et n’attend pas les projecteurs médiatiques. Les secondes demandent cependant un dépouillement régulier des journaux, notamment locaux, ou bien des témoignages directs. Elles sont donc moins nombreuses.

Une dernière précision : les journaux étant la voix des flics, les notices sourcées d’eux sont à prendre avec précaution.

NB : sauf mention contraire, les traductions et synthèses seront anonymes, appartenant donc à tous. Si nous mettons un lien, ce sera donc uniquement vers la langue d’origine du texte.

Florence (Italie) : le local du parti au pouvoir se fait exploser la face
Article mis en ligne le 10 juin 2014
Imprimer

La presse - un engin a explosé cette nuit vers les 4h du matin devant le siège provincial du PD [gauche, au pouvoir] de Florence, situé via Forlanini. L’engin était constitué de trois bonbonnes de gaz de camping et de liquide inflammable, le tout mis à l’intérieur d’un sac en plastique, expliquent les enquêteurs de la Digos arrivés juste après sur place. L’explosion n’a pas provoqué de blessés.

Suite à l’explosion, il y a eu des dégâts à la façade et à l’entrée de l’immeuble, qui se trouve dans un quartier proche du pôle universitaire de sciences politiques. Pour le moment il n’y a pas de revendications, mais le mode opératoire et le type d’engin poussent les enquêteurs à lier cette attaque à d’autres identiques survenues dans plusieurs zones d’Italie contre les locaux du PD, et liés au mouvement anarchiste et au mouvement No-Tav.

Selon le préfet de police Micillo, "pour le moment toutes les hypothèses restent ouvertes", "nous pensons qu’il s’agit d’un fait non pas dirigés contre un élu en particulier, mais contre la politique nationale du parti".

[Traduit de l’italien de La Repubblica Firenze & Ansa, 10 giugno 2014]